5 minutes 5 ans

Blessé au genou lors du training camp, Reggie Jackson a manqué les vingt premiers matches de la saison avant de rencontrer de réelles difficultés lorsqu’il a signé son retour sur les parquets en décembre. Après un début de saison correct sous la houlette d’un Ish Smith efficace et régulier, les Pistons ont connu une crise interminable suite au retour de Reggie Jackson – qui n’a jamais su élever son niveau de jeu pour guider son équipe vers la victoire. Au cœur des rumeurs de transferts lors de la NBA Trade Deadline, il a finalement été conservé par la franchise du Michigan.

Interviewé par ESPN, Stan Van Gundy a tenu à annoncer officiellement sa décision d’écarter Reggie Jackson du groupe jusqu’à la fin de la saison,  afin qu’il progresse sur le plan physique et mental :

« Il ne jouera pas les quatre derniers matchs. Le plan, c’est de le laisser prendre du recul, s’aérer l’esprit, et aborder l’intersaison sans arrière-goût en bouche. Reggie (Jackson) était en difficulté pour des bonnes raisons, et il y a beaucoup de choses qu’il ne contrôle pas.  Ça lui pesait et on a pensé, à ce stade de la saison, qu’avoir l’esprit libre ne serait pas seulement bénéfique pour lui, mais pour nous aussi. Ce que nous lui avons demandé c’était d’élever son niveau dans une situation avec de la pression et il n’était pas armé pour y faire face. Cela l’a épuisé. On aurait dû le laisser sur le banc plutôt et on n’a pas été très juste avec lui. Si on devait avoir des regrets, mais je n’en ai pas, c’est qu’on aurait dû le laisser sur le banc bien avant »

STAN VAN GUNDY 

Par ailleurs, le coach/président des Pistons regrette la manière dont il a géré le retour de Jackson et souligne néanmoins sa part de responsabilités dans cet échec, notamment sur les objectifs fixés et sur le plan tactique :

« Cela a affecté tout le monde. C’était notre meilleur marqueur l’an passé, notre meilleur créateur. Un des joueurs les plus clutchs, si ce n’est le plus clutch. Cela a été difficile et nous sommes impatients de le retrouver à son meilleur niveau. En fait comme nous en avons discuté hier, mon objectif est qu’il revienne meilleur que jamais. Je pense qu’il peut le faire, parce que je pense qu’il a appris de cette situation. »

STAN VAN GUNDY

En effet, l’apport de Jackson sur le jeu offensif des Pistons fut réellement catastrophique, provoquant une attaque statique en manque de circulation et de mouvement : 26ème efficacité et 29ème adresse à 3-pts. Cette saison, il tourne à 14.5 points 5.2 passes en 27 minutes (50 matches joués) et est plus que jamais concerné par un départ estival.

Une réflexion sur “ Stan Van Gundy regrette la gestion du cas Reggie Jackson

  1. Admiring the time and effort you put into your website and detailed information you provide. It’s great to come across a blog every once in a while that isn’t the same old rehashed inamfortion. Wonderful read! I’ve bookmarked your site and I’m adding your RSS feeds to my Google account.

Laisser un commentaire