5 minutes 5 ans

APRÈS CETTE SAISON PLUS QUE DÉCEVANTE, L’HEURE EST AU BILAN INDIVIDUEL ET À L’ANALYSE DES ÉLÉMENTS POSITIFS ET NÉGATIFS DE CETTE ANNÉE DÉSASTREUSE. AUJOURD’HUI, HENRY ELLENSON…

Statistiques en moyenne 2016-2017 :

  • 20 ans – Première saison en NBA – $1.700.000 millions annuels
  • Matches joués : 19 apparitions
  • Minutes : 146 minutes jouées (7.7 mins par match)
  • Points : 2.7 points
  • Rebonds : 1.9 rebonds
  • Passes : 0.3 passe
  • Interceptions : 0.0 interception
  • Contres : 0.1 contre
  • % Shoots : 33% aux shoots
  • % Trois-points : 29% à trois-points
  • % Lancers-francs : 100% aux lancers-francs
  • Ballons perdus : 0.6 turnover
  • Fautes : 0.3 faute
  • Note de la rédaction : C-

UNE ADAPTATION EN D-LEAGUE

Drafté en juin, le jeune ailier-fort Henry Ellenson était tombé miraculeusement à la 18ème position de la dernière cuvée pour le plus grand bonheur des dirigeants des Pistons qui n’ont pas hésité une seule seconde à sélectionner le prodige en provenance de Marquette. Auteur d’une Summer League satisfaisante (12.4 points 7.4 rebonds), Henry Ellenson avait montré de signes encourageants notamment sur le plan offensif. Cependant, durant le training camp de septembre, Stan Van Gundy a tenu à clarifier la situation de son rookie en expliquant son choix de l’envoyer chez les Grand Rapids Drive en D-League durant une grande partie de sa première saison NBA, afin de le laisser travailler ses nombreux points faibles (défense, physique…) sans une dose de pression trop forte. L’exercice s’est montré plutôt concluant puisqu’en 21 matches sous le maillot des Drive, le rookie des Pistons affichait de bonnes statistiques : 17.9 points 8.9 rebonds à 42% aux shoots. 

UN TEST DE FIN DE SAISON

Par ailleurs, Henry Ellenson a su profiter de la mauvaise saison d la franchise du Michigan pour empocher quelques minutes lors des derniers matches de l’année. En effet, Stan Van Gundy a offert à son rookie l’opportunité de disputer quatre matches (dont deux titularisations) en guise d’évaluation finale. Durant cette période, l’ailier-fort enregistre des moyennes satisfaisantes de 9.8 points 7.3 rebonds en 22.5 minutes. Auteur d’un solide double-double (15 points 12 rebonds) face aux Rockets (victoire 114-109), Ellenson a montré sur cette fin de saison les progrès offensifs effectués au cours de son intégration avec les Drive. En effet, le coach / président des Pistons a souligné la bonne évolution de Ellenson dues aux minutes engrangées en D-League. Même s’il le considère encore loin d’être prêt pour rentrer dans la rotation de manière régulière – à cause notamment de ses lacunes défensives, Van Gundy se montre confiant quant au futur de son rookie et espère un été productif pour lui en termes de travail individuel.

Laisser un commentaire