4 minutes 5 ans

APRÈS CETTE SAISON PLUS QUE DÉCEVANTE, L’HEURE EST AU BILAN INDIVIDUEL ET À L’ANALYSE DES ÉLÉMENTS POSITIFS ET NÉGATIFS DE CETTE ANNÉE DÉSASTREUSE. AUJOURD’HUI, BENO UDRIH…

Statistiques en moyenne 2016-2017 :

  • 34 ans – Douzième saison en NBA – $980.000 annuels
  • Matches joués : 39 apparitions
  • Minutes : 560 minutes jouées (14.4 mins par match)
  • Points : 5.8 points
  • Rebonds : 1.5 rebonds
  • Passes : 3.4 passes
  • Interceptions : 0.3 interception
  • Contres : 0.0 contre
  • % Shoots : 46.7% aux tirs
  • % Trois-points : 94.1% à 3-pts
  • % Lancers-francs : 84% aux lancers-francs
  • Ballons perdus : 0.9 turnover
  • Fautes : 0.7 faute
  • Note de la rédaction : C+

UN MENEUR AU PROFIL OLD-SCHOOL

Arrivé à Detroit quelques jours avant le grand début de la saison, Beno Udrih avait vu son contrat avec le Miami Heat rompu malgré une pré-saison satisfaisante en Floride. Stan Van Gundy s’était donc empressé de lui proposer un contrat d’une année au minimum vétéran afin de palier le manque de maturité et d’expérience dans l’équipe. Un choix qui fut plutôt surprenant, surtout après la longue et intense bataille opposant Lorenzo Brown et Ray McCallum durant le Training Camp, tous deux en quête de la troisième place de meneur. Finalement, Stan Van Gundy a préféré le slovène de 34 ans pour son expérience et son intelligence de jeu : deux choses qui manquaient (et manquent toujours) dans le jeune groupe du Michigan. 

L’EQUIPE AVANT TOUT

Sur le papier, Udrih paraissait donc être le meneur backup parfait, à l’ancienne c’est-à-dire qui sait prendre les bonnes décisions offensives, et cette impression s’est très vite confirmée. En effet, durant les vingt-un matches où Reggie Jackson était bloqué à l’infirmerie, l’ancien joueur des Kings s’est montré précieux lors de cette période affichant des statistiques de 6.6 points 3.3 passes avec une assurance dans la gestion des possessions ainsi qu’un shoot à mi-distance d’une efficacité capitale. Cependant, il fut injustement pénalisé par le retour de Jackson – qui malgré un niveau en deçà – est resté très (trop ?) longtemps dans la rotation, ce qui entraînera ainsi la fin de saison de Beno Udrih, bloqué à zéro minute au bout de banc.

Laisser un commentaire