5 minutes 5 ans

APRÈS CETTE SAISON PLUS QUE DÉCEVANTE, L’HEURE EST AU BILAN INDIVIDUEL ET À L’ANALYSE DES ÉLÉMENTS POSITIFS ET NÉGATIFS DE CETTE ANNÉE DÉSASTREUSE. AUJOURD’HUI, JON LEUER…

Statistiques en moyenne 2016-2017 :

  • 28 ans – Sixième saison en NBA – $2.969.880 annuels
  • Matches joués : 75 apparitions
  • Minutes : 1 944 minutes jouées (25.9 mins par match)
  • Points : 10.2 points
  • Rebonds : 5.4 rebonds
  • Passes : 1.5 passes
  • Interceptions : 0.4 interception
  • Contres : 0.3 contre
  • % Shoots : 48.0% aux tirs
  • % Trois-points : 29.3% à 3-pts
  • % Lancers-francs : 86.7% aux lancers-francs
  • Ballons perdus : 0.9 turnover
  • Fautes : 1.9 fautes
  • Note de la rédaction : B-

UN SIXIÈME HOMME PRÉCIEUX

Arrivé l’été dernier en provenance de la Free Agency (des Phoenix Suns), des doutes étaient de mises concernant le contrat paraphé par Jon Leuer, à hauteur de 42.0 millions de dollars sur quatre années. Il est vrai que la somme déboursée pour s’attirer les services de l’ailier-fort de 28 ans paraissait relativement élevée, surtout pour un joueur de rotation. Cependant, Leuer a été bien plus précieux que ce que l’on pouvait y imaginer au préalable. En effet, lors des premiers mois de compétition (pendant la période d’absence de Reggie Jackson), l’intérieur a montré toute sa panoplie complète : son jeu au poste, son shoot à 3-pts et à mi-distance, son efficacité sur la ligne des lancers-francs, ses qualités de rebondeur… s’affirmant ainsi un cadre de l’équipe. D’ailleurs, Stan Van Gundy a rapidement pris la décision en décembre de le titulariser à la place de Tobias Harris afin d’apporter un meilleur équilibre défensif au début des matches. 

UN TITULAIRE COMPLÉMENTAIRE 

En tant que titulaire, Jon Leuer a continué d’impressionner de part sa régularité et sa solidité. Il est venu compléter parfaitement le cinq majeur des Pistons grâce à sa complémentarité avec Andre Drummond. En revanche, l’ailier-fort de Detroit a connu une baisse de forme après le All-Star Game notamment sur ses pourcentages en baisse : 23.5% à 3-pts en février et 22.2% à 3-pts en mars. En effet, il paraissait beaucoup moins efficace offensivement que lors du début de saison où il prenait de manière surprenante les choses en main en attaque avec un jeu au poste et à mi-distance très développé. Pour conclure, l’arrivée de Jon Leuer dans le Michigan peut être ajoutée à la longue liste des bons transferts réalisés par Stan Van Gundy sur le plan individuel car l’ancien joueur des Suns a su s’imposer dans deux rôles différents malgré une petite chute lors de la dernière partie de saison. Cependant, force est de constater que sur le plan collectif, les résultats n’y sont pas contrairement à l’année dernière mais Leuer est loin d’être un artisan tant que sa saison représente l’un des seuls points positifs sur l’exercice 2016-2017.

Laisser un commentaire