4 minutes 5 ans

Signé l’été dernier pour un joli contrat de $21.0 millions sur trois saisons, Boban Marjanovic est venu poser ses bagages dans le Michigan afin d’apporter sa taille, son envergure et son intelligence de jeu. Cependant, Stan Van Gundy avait bien précisé lors de la préparation en septembre dernier que la première saison du géant serbe à Detroit serait avant tout une adaptation en vue d’un statut plus important en 2017-2018 (suite à un départ attendu de Aron Baynes).

Interviewé par le Detroit News, le coach / président des Pistons reconnait une nouvelle fois sa mauvaise gestion durant cette année désastreuse : 

« Avec sa taille, bonne chance pour défendre sur lui !. On n’était pas prêt pour lui cette année. Même durant les quatre dernières rencontres, quand, contre Orlando, Aaron Gordon est rentré pour jouer ailier-fort, j’ai sorti Marjanovic de suite. C’était une erreur. Une vraie erreur de coaching. Je n’avais pas confiance en cette arme dans notre jeu jusqu’au moment où j’ai décidé de m’en servir. »

STAN VAN GUNDY

Néanmoins, Stan Van Gundy souligne que Marjanovic devrait être plus utilisé la saison prochaine. En effet, le staff des Pistons travaille sur des systèmes impliquant le pivot de 28 ans avec l’espoir que cela fonctionnera lors du Training Camp en septembre :

« C’est une force offensive et il peut faire beaucoup plus que ce que l’on attend de lui. On n’a pas de joueurs comme lui, et on ne le met pas en valeur. Il peut passer, créer des paniers faciles, ce dont on a besoin surtout quand on manque nos shoots à mi-distance. Il faut trouver un moyen de le protéger en défense. On a des idées, on doit bosser dessus. On va les essayer pendant le training camp. Avec un tel joueur, on se doit d’essayer des choses »

STAN VAN GUNDY

Sa taille, sa mobilité et ses bonnes mains en font un élément précieux qu’il ne faut pas sous-estimer, car « Bobinator » s’avère être une arme offensive polyvalente : il provoque beaucoup de fautes, il rentre ses lancers-francs en servant ses coéquipiers démarqués… Désormais, Marjanovic devra travailler sur sa défense afin de finaliser son intégration dans l’équipe et donc dans la rotation.

Une réflexion sur “ Boban Marjanovic, le dilemme des Pistons

Laisser un commentaire