10 minutes 5 ans

A l’approche du début de l’inter-saison, les Pistons ont plein d’incertitudes dues à leur avenir. Stan Van Gundy aura des décisions compliquées à prendre durant les grandes vacances. Qui doit rester ? Qui doit partir ? Qui doit être échangé ? Plusieurs réponses que les dirigeants de Detroit devront trouver lors de l’ouverture de la Free Agency le 1er juillet prochain.

L’un des plus gros dossiers estivaux concernent Andre Drummond et Reggie Jackson. En effet, les deux joueurs portent en grande partie sur leurs épaules, l’échec collectif que la franchise du Michigan a connu cette saison. La passivité, l’irrégularité voire la régression du pivot de 23 ans ont été ciblé par les dirigeants de Detroit , alors que l’ancien meneur du Thunder est remis en cause de part sa mauvaise gestion et son comportement trop souvent égoïste sur le parquet.

Interviewé par le Detroit News, Stan Van Gundy a tenu à rappeler toute la confiance qu’il plaçait en Reggie Jackson, en soulignant que son année fut semée d’embûches difficilement gérables  :

« Il y a des joueurs lorsque vous les regardez, vous vous dites qu’ils ont eu une année difficile. Reggie (Jackson) a vraiment eu une année difficile et cela a affecté toute notre équipe. Je pense que Reggie (Jackson) reviendra en étant aussi bon, voire meilleure qu’il ne l’était il y a deux ans. Je le pense honnêtement. Il y a eu plusieurs choses qui étaient physiquement et mentalement compliquées à gérer pour lui. Il s’est engagé à changer des choses. C’est un gars talentueux et il sera vraiment bon l’année prochaine. J’ai confiance en lui. »

STAN VAN GUNDY

De plus, le coach / président de Detroit réaffirme l’importance que le meneur de 27 ans peut avoir sur le jeu de son équipe, notamment sur le plan offensif :

« Avoir Reggie (Jackson), ça nous aide. Ce gars est un très bon joueur. Il y a deux ans, nous étions au milieu du classement des meilleures attaques. Ce qui est frustrant c’est que l’année dernière nous étions encore au milieu du classement des meilleures attaques mais également au milieu du classement des meilleures défenses. On s’est alors dit qu’il fallait travailler l’aspect défensif et nous sommes passés de la 13ème à la 7ème place des meilleures défenses mais notre attaque a malheureusement régressé. Nous devons alors conserver cette défense tout en retrouvant notre attaque »

STAN VAN GUNDY

Par ailleurs, Van Gundy prend également la défense de Andre Drummond en insistant sur son jeune âge mais surtout sa mauvaise utilisation du joueur qui semble être la base de la saison décevante de l’intérieur de Detroit :

« On a tendance à perdre de vue qu’il n’a pas encore 24 ans en raison de son talent. Il y a plusieurs gars dans prochaine draft qui sont plus vieux que lui. Je suis coupable des attentes qui l’entourent car j’attends de grandes choses de sa part et si ça n’arrive pas de façon régulière. Cela définira mon passage ici, on doit réussir à faire en sorte qu’il devienne régulier. Il a été meilleur que ce que les gens veulent bien croire. Il a besoin d’avoir un sentiment d’urgence pour élever son niveau. Il n’a que 24 ans et est dans la ligue depuis cinq années. Le ciel est sa limite mais il doit travailler »

STAN VAN GUNDY

Pour le reste, le coach moustachu du Michigan souhaite mettre en avant le fait que les déceptions individuelles de Drummond et Jackson paraissent tout à fait logiques étant donné qu’il existe une importante connexion entre eux sur le parquet. En effet, les deux joueurs sont indivisibles et fonctionnent ensemble au sein de systèmes offensifs articulés sous la forme de pick-and-roll entre le meneur et le pivot :

« Ses statistiques étaient bonnes tant qu’il était encore sous contrat rookie mais ce n’était plus le cas une fois qu’il est passé dans la catégorie des joueurs à contrat max. Autour de lui, les choses étaient différentes. ils étaient l’un des meilleurs duos de la ligue sur pick-and-roll cette saison et Reggie (Jackson) a manqué trente matches à cause de sa blessure et n’était pas tout à fait lui-même à son retour. Ça a fait mal à Andre (Drummond). »

STAN VAN GUNDY

Les dirigeants sont donc partants à laisser une seconde chance à la paire Andre Drummond – Reggie Jackson qui faisait les beaux jours des Pistons il y a encore un an, lors d’une saison marquée par le retour en Playoffs après sept années d’absence. Se débarrasser des deux lors d’un même été ne semble pas correspondre dans la philosophie de Stan Van Gundy :

« Ce genre d’évaluation doit concerner pour tout le monde. Heureusement, notre processus d’évolution est un peu plus sophistiqué que cela et rien ne sert de blâmer quelqu’un en le pointant du doigt. Si on commence à blâmer quelqu’un ou à le montrer du doigt, dans ce cas on peut me blâmer et me montrer du doigt également. »

STAN VAN GUNDY

Cependant, il ne faut guère oublier les rumeurs d’échanges lors de la Trade Deadline en février dernier, cela montre tout de même l’incertitude du front office de Detroit par rapport au réel potentiel de ce duo.

Une réflexion sur “ Une dernière chance laissée au duo Andre Drummond – Reggie Jackson ?

Laisser un commentaire