7 minutes 5 ans

A L’APPROCHE DE LA DRAFT, LES PISTONS ORGANISENT UN GRAND NOMBRE DE WORKOUTS AFIN DE TESTER PLUSIEURS JEUNES JOUEURS DE LA CUVÉE 2017. IL EST DONC L’HEURE DE PRÉSENTER LES CIBLES PROBABLES DE DETROIT AVEC LEUR DOUZIÈME CHOIX… 

CARTE IDENTITÉ

  • Nom : Zach Collins
  • Date / Lieu de naissance : 19/11/97 à Las vegas (Nevada)
  • Taille : 2,13m
  • Poids : 104kg
  • Nationalité : américaine
  • Université : Gonzaga
  • Poste : Pivot
  • Stats 2016-2017 : 17.2 mins / 10.0pts / 5.9rbs / 1.8blks / Shoots : 65.2%/ LF : 74.3% / 3pt : 47.6% (10-21)
  • Comparaison : Meyers Leonard
  • Mock DraftExpress : #13 (Nuggets)

DESCRIPTION DU JOUEUR

Qui aurait pu imaginer à son arrivée à Gonzaga que le garçon serait à la fin de sa saison freshman le premier one&done de la fac malgré tout son potentiel, il est vrai que ce n’est pas le genre de la maison qui préfère travailleur en profondeur et sur le moyen-long terme avec ses prospects, même si déjà Sabonis Junior était parti au bout de sa deuxième année ce qui peut laisser deviner une tendance nouvelle. Collins a su mettre à profit au cours de sa saison un très bon rendement sur le terrain malgré un temps de jeu limité à 17 minutes par match, que ce soit au relais du pivot polonais Karnowski ou à ses côtés dans un rôle de 4. Il a aussi fait preuve d’inconstance, normal pour un jeune joueur, surtout sur sa gestion des fautes qui lui ont parfois coûté cher comme face à Xavier lors du tournoi final et particulièrement en finale contre North Carolina où il ne joua que 14 petites minutes vite limité par les fautes, et finira même par être sorti avec 5 fautes. Collins n’a pas levé toutes les interrogations à son sujet, peut-il jouer 4 en NBA, est-il assez costaud physiquement pour jouer pivot, peut-il étendre son shooting en NBA, surtout qu’il a évolué dans une conférence assez faible, la West Coast, sans véritable concurrence et sans avoir vraiment été testé. Mais le potentiel est là, athlétique tout d’abord, c’est un joueur très coordonné, à la fois mobile et agile, qui possède également une bonne vitesse latérale par rapport à sa taille, et un sens du timing qui peut lui permettre de devenir un bon rebondeur-contreur. Ensuite si le kid parvient à être régulier sur son shooting, notamment à mi-distance voir de loin il ajoutera une corde à son arc qui lui permettre de survivre dans la NBA moderne en pouvant jouer les stretch player. On le voit, Collins peut devenir un potentiel steal dans le futur s’il parvient à réaliser son potentiel même si les risques de ‘bust’ existent malgré tout.

Points forts:

  • .Qualités athlétiques (mobilité, agilité, coordination.
  • Capacité à jouer 4 ou 5 en NBA
  • .Bon shooteur, peut étendre son range
  • .Bon rebondeur, contreur (sens du timing)
  • .Gros moteur, compétiteur

Points faibles:

  • .Un certain manque de puissance à son poste (haut du corps)
  • .Exposé aux fautes, indiscipline en défense
  • .Peut perdre la balle dans le trafic ou au contact
  • .Doit améliorer son maniement de balle
  • .Manque encore de vision et passing game

SON APPORT POSSIBLE CHEZ LES PISTONS

Les Pistons pourraient se montrer intéressés par son profil de 4/5, pouvant jouer 5 au relais de Drummond (à condition de se renforcer physiquement) ou 4 à ses côtés avec son potentiel de stretch-four ce qui laisserait plus de place pour Drummond pour opérer dans la raquette. Que ce soit avec Drummond ou Ellenson Detroit pourrait jouer avec deux 7-footer et prendre le contre-courant du small-ball actuel. Il est encore jeune, pas encore 20 ans donc intéressant à développer, le genre de joueur qui peut très faire une belle carrière de role player pendant 10-12 ans dans la ligue.

Avec la précieuse participation de PistolPete44, expert NCAA du forum 24 Seconds

Laisser un commentaire