5 minutes 5 ans

A quelques heures de la Draft, le front office des Pistons continue de préparer leurs stratégies en répondant aux coups de fils qu’il reçoive, tout en listant un liste ordonnée des prospects intéressants.  

Interviewé par le Detroit Free Press, Stan Van Gundy a tenu à répéter que tout était possible concernant la soirée de jeudi soir et que la franchise du Michigan était bel et bien prête à répondre à toutes les offres proposées :

« Monter dans la Draft, descendre dans la Draft, échanger le pick, nous sommes ouverts à toutes propositions. Vous êtes toujours ouverts à quelque chose quand vous pensez que cela rentre en adéquation aussi bien avec vos objectifs qu’avec l’organisation donc nous sommes ouverts à cela. La dernière chose que nous voulons faire, c’est des ‘panic move’ pour gagner seulement trois ou quatre matches en plus en nous empêchant d’aller de l’avant. Ceci ne se passera pas. Nous n’allons pas prendre des décisions irresponsables »

STAN VAN GUNDY

Cependant, le coach / président des Pistons souhaite tout de même clarifier cette situation, car échanger un pick est un processus complexe qui nécessite une longue réflexion au préalable :

« Vous devez toujours être prudent si vous abandonnez un pick de Draft car vu comment le salary cap NBA est faut aujourd’hui, si vous n’avez pas deux ou trois contrats de rookie, cela entrave réellement votre capacité à signer des joueurs pour de gros contrats parce que votre argent est divisé sur l’ensemble du plafond alors vous devez être ouverts aux discussions et faire attention à cela. »

STAN VAN GUNDY

Après une saison plus que décevante, le prochain recrutement estival sera capital pour l’avenir des Pistons mais aussi pour celui de Stan Van Gundy annoncé sur un « siège éjectable » à la fin de la saison dernière, ce qui fut néanmoins démenti par le propriétaire Tom Gores : 

« Il n’y a aucune panique concernant le fait que je doive absolument avoir un job ou la crainte d’être viré. Premièrement, je crois en notre direction. Je suis confiant parce que je leur parle tout le temps. Tom (Gores) croit en notre direction donc je préfère rien imaginer. Il sait que nous essayons de prendre des décisions responsables et je pense que Tom (Gores) comprendra immédiatement chaque move »

STAN VAN GUNDY

Une chose est sûre, il risque d’y avoir beaucoup de bruit autour du choix 12, d’Andre Drummond et possiblement de Reggie Jackson à Detroit. Maintenant, à voir si tout cela se confirmera dans les prochaines heures.

Laisser un commentaire