8 minutes 5 ans

Alors qu’il y a quelques jours, on vous rapportait que la prolongation de Kentavious Caldwell-Pope faisait office de « priorité estivale » selon les dires de Stan Van Gundy, la signature de Langston Galloway aujourd’hui montre bien que l’extension de contrat de l’arrière des Pistons s’annonce encore plus compliquée que prévue…

KCP AU MAX, ET APRES ?

Si on se place dans la situation probable où les Pistons prolongent Kentavious Caldwell-Pope en s’alignant sur une offre max, on se rend compte tout de suite que le roster serait composé de treize joueurs. Or, Stan Van Gundy a avoué vouloir ajouter une troisième pivot au minimum ainsi qu’un autre meneur vétéran. Cependant, si les dirigeants de Detroit acceptent de matcher un contrat max proposé à leur joueur, alors la franchise du Michigan ne posséderait plus assez de flexibilité financière pour réaliser les deux transactions restantes. Par conséquent, un trade (de Reggie Jackson ou Andre Drummond) semble plus ou moins inévitable selon Nate Duncan, du moins si le désir de conserver Caldwell-Pope est trop intense et réelle. Pour résumer la complexité de cette situation, voici un bref récapitulatif :

  • Active Contracts : $100.0 millions (avec Luke Kennard et Langston Galloway).
  • Dead Money : $5.3 millions. (Josh Smith).
  • Possible nouveau contrat de KCP : $21.0 millions.
  • Soit un total de $126.3 millions pour seulement treize joueurs.
  • RAPPEL : Salary Cap 2017 : $99.0 millions. / Luxury Tax 2017 : $119.0 millions.

LANGSTON GALLOWAY, LA ROUE DE SECOURS ?

Quelques heures après l’ouverture officielle de la NBA Free Agency, Adrian Wojnarowski d’ESPN a annoncé sur son compte Twitter que les Pistons tenaient leur première recrue estivale en la personne de Langston Galloway, signé trois saisons pour $21.0 millions. Aux premiers abords, cette arrivée semble assez mystérieuse étant donné que le roster de Stan Van Gundy semble d’ores et déjà composé d’un titulaire et d’un backup sur les deux postes concernés (meneur + arrière) : Reggie Jackson, Ish Smith et Luke Kennard, sans oublier que les dirigeants se devaient économiser au vu d’une possible prolongation de contrat de Kentavious Caldwell-Pope. Cependant, cette signature pourrait être bien plus importante qu’elle n’y paraît puisque quoiqu’il advienne, cela entraînera un départ majeur chez les Pistons :

  • soit la non-extension de contrat de KCP, ce qui placerait Kennard titulaire provisoire au poste d’arrière.
  • soit le trade d’un gros contrat (ndlr. Reggie Jackson) afin de libérer le salary cap pour prolonger au max l’ancien pensionnaire de Georgia.

En tout cas, la plupart des insiders NBA s’accordent à dire que l’arrivée de Galloway est le signe que quelque chose de grand se prépare dans les coulisses et les bureaux de Stan Van Gundy et Jeff Bower.

PROLONGER KCP, UNE ENVIE TOUJOURS RÉCIPROQUE 

C’est en effet la « priorité » estivale selon Stan Van Gundy car la logique de son projet suggère que Kentavious Caldwell-Pope prolonge, surtout après sa bonne saison où il apparaissait au milieu de cette année désastreuse comme l’un des seuls éléments positifs de l’équipe grâce notamment à sa défense et son attitude irréprochable. Même si les deux camps souhaitent continuer l’aventure ensemble, force est de constater que les Pistons ne peuvent pas prolonger l’arrière de 24 ans au max, surtout depuis la signature de Langston Galloway pour $21.0 millions sur trois saisons. De plus, cette possible extension pourrait entraîner officiellement l’implosion du salary cap des Pistons (sauf si la franchise échange Reggie Jackson et / ou Andre Drummond.), ce qui forcerait Detroit à conserver le même groupe pendant deux ou trois saisons. Tournant à 13.8 points 3.3 rebonds 2.5 passes, « KCP » a réalisé une saison correcte sur le plan individuel malgré les mauvais résultats des Pistons. Plus régulier en attaque et toujours solide en défense, il a su se montrer important lors des money-times notamment, faisant preuve d’un sang froid exemplaire.

Laisser un commentaire