3 minutes 5 ans

Restricted free agent, Reggie Bullock possédait une qualifying offer à $3.3 millions que les Detroit Pistons avaient décidé de rejeter au début du mois de juillet, faisant de leur ailier un agent libre pouvant signer où il le souhaite, c’est-à-dire sans que la franchise du Michigan puisse s’aligner sur les propositions faites au joueur. Cependant d’après Shams Charania du Vertical, le front office de Detroit a finalement décidé de prolonger Bullock (via les Bird Rights) pour un contrat de deux années (la seconde non-garantie) à hauteur de $5.0 millions.

Cette transaction semble être un bon deal pour la franchise du Michigan en quête d’ailiers depuis le départ de Marcus Morris. Avec la présence de Reggie Bullock dans le roster, les Pistons s’assurent d’avoir un joueur connaissant parfaitement le groupe et le staff, mais cela permet surtout aux dirigeants de conserver l’intégralité de la bi-annual exception (avoisinant les $3.3 millions), ce qui est non-négligeable étant donné le salary cap de Detroit. Grâce à cette option, Stan Van Gundy et Jeff Bower vont pouvoir signer un troisième ailier / ailier-fort afin de renforcer les postes 3 et 4.

Arrivé en juillet 2015 dans le trade avec les Suns (Marcus Morris, Reggie Bullock, Danny Granger contre un second tour de Draft 2020), l’ailier de 25 ans n’est apparu que soixante-huit fois en deux saisons sous le maillot des Pistons, pour des moyennes de 3.9 points à 43% aux shoots.

 

Laisser un commentaire