6 minutes 6 ans

Restricted free agent, Reggie Bullock possédait une qualifying offer à $3.3 millions que les Detroit Pistons avaient décidé de rejeter au début du mois de juillet, faisant de leur ailier un agent libre pouvant signer où il le souhaite, c’est-à-dire sans que la franchise du Michigan puisse s’aligner sur les propositions faites au joueur. Cependant d’après Shams Charania du Vertical, le front office de Detroit a finalement décidé de prolonger Bullock (via les Bird Rights) pour un contrat de deux années (la seconde non-garantie) à hauteur de $5.0 millions.

Interviewé pendant sa présentation officielle, l’ailier de 25 ans a tenu à remercier toutes les personnes qui l’ont permis de prolonger à Detroit. Il précise toute sa motivation à revenir meilleur l’année prochaine afin d’aider au mieux l’équipe :

« Tout d’abord, je voudrais remercier coach Stan (Van Gundy) et l’organisation des Pistons pour m’avoir fait revenir ici et d’avoir cru en mes capacités, de m’avoir fait confiance en tant que personne, plus qu’autre chose. Je vais débuter la saison prochaine avec une suspension de cinq matches (ndlr. test de dopage / drogue), une situation regrettable pour moi mais évidemment je vais continuer d’apprendre et de construire mon futur là-dessus en tant que joueur, sans laisser ces distractions empiéter sur ma carrière, plus jamais.  Je vais juste continuer d’aller de l’avant en essayant d’apporter tout ce que je peux. Je peux aider l’équipe à être meilleure cette année, c’est ma seule préoccupation. »

REGGIE BULLOCK

Par ailleurs, le coach des Pistons souhaite rappeler ce dont Bullock est capable d’apporter à la franchise du Michigan, ce qui dépasse d’après lui, le simple cadre du shooting. En effet, Van Gundy pense que cela serait réducteur de l’associer au simple rang de tireur d’élite :

« Beaucoup de personnes se concentrent sur le shooting de Reggie (Bullock), qui est très bon certes mais pour moi son jeu ne résume pas qu’à cela, c’est bien plus. Le ballon circule bien quand il joue, il bouge très bien sans ballon, il prend des décisions rapidement, il aide les autres à jouer bien. D’un autre côté, il défend, donc c’est un two-way player qui peut aider l’équipe des deux côtés. Nous allons aider Reggie à être en bien meilleure condition physique afin qu’il soit disponible pour plus d’action parce qu’il nous aide réellement. »

STAN VAN GUNDY

De plus, Reggie Bullock a profité de sa conférence de presse pour présenter son programme d’entraînement personnel estival, basé avant tout sur le physique afin d’éviter les blessures :

« Durant cette off-season, je vais m’entraîner pour être en meilleure santé et travailler mon corps pour éviter toutes les douleurs et les contusions, que j’ai eu pendant la saison, qui m’ont forcé à m’arrêter pendant cinq ou dix matches. Ces petites blessures ont entraîné de plus gros problèmes. J’ai reçu des rapports médicaux lorsque je suis allé à P3 (ndlr. système informatique de rapports médicaux). Les recherches faites sur mon corps ont permis de voir exactement ce dont j’ai besoin pour revenir à un niveau supérieur ».

REGGIE BULLOCK

Arrivé en juillet 2015 dans le trade avec les Suns (Marcus Morris, Reggie Bullock, Danny Granger contre un second tour de Draft 2020), l’ailier de 25 ans n’est apparu que soixante-huit fois en deux saisons sous le maillot des Pistons, pour des moyennes de 3.9 points à 43% aux shoots

Laisser un commentaire