6 minutes 5 ans

Auteur d’une saison statistiquement solide mais décevante sur l’impact réel, Andre Drummond se sait en danger de part les nombreuses rumeurs de trades qui planent autour de son nom depuis février dernier. Afin de relancer son intérieur de 2m13, Stan Van Gundy a conscience que Drummond n’est pas le seul à devoir travailler cet été puisque le coach de Detroit a déjà informé la presse locale que le pivot qui fête aujourd’hui ses 24 ans connaîtra une certaine modification concernant son utilisation et son rôle au sein des systèmes.

Interviewé par le site officiel Pistons.com, Stan Van Gundy souhaite modifier la façon d’utiliser Drummond, afin que ce dernier se reconcentre davantage sur ce qu’il maîtrise parfaitement, pour lui et le bien de l’équipe. Par exemple, au cours de ses quatre première saisons, il prenait 70% de ses shoots à moins d’un mètre du cercle, ce pourcentage a chuté à 49% l’année dernière :

« Ça va beaucoup dépendre de lui cette saison. Il faut qu’il se concentre sur ce qu’il fait comme personne. Beaucoup de joueurs pensent que pour devenir un grand joueur c’est être capable de faire de plus en plus de choses. Dans certains cas, c’est davantage une question de faire encore mieux, ce que l’on fait déjà très bien. »

STAN VAN GUNDY

Ainsi, au lieu de perdre naïvement du temps à vouloir transformer Andre Drummond en véritable arme offensive moderne, voire en franchise player maître de l’attaque, le coach / président des Pistons préfère avant tout s’appuyer sur les réelles forces de son joueur afin de les peaufiner pour les développer :

« Pour moi, Andre doit faire un petit peu comme DeAndre Jordan. Il doit dominer défensivement, devenir un joueur capable d’intégrer la All-Defense Team. Il est déjà un énorme rebondeur, mais il pourrait ajouter cette dimension défensive et construire son jeu autour du panier : pick-and-roll, aller au panier, courir. On n’a pas assez travaillé sur son positionnement quand on lui donne la balle. On doit lui donner la balle près du cercle, et il doit se battre pour prendre sa place. On peut aussi l’utiliser comme passeur puisqu’il est un bon passeur. On doit éviter de le lancer dans des situations où il doit lancer un hook loin du cercle. »

STAN VAN GUNDY

Avec 9 kilos en moins et une opération du nez pour problèmes respiratoires, le « Big Penguin » a connu un été mouvementé que ce soit sur le parquet avec ses séances d’entraînements individuels défensifs mais également en-dehors où le joueur de Detroit a accordé une importance capitale sur le travail corporel c’est-à-dire l’état physique (vitesse, mobilité, réactivité, endurance…) :

« Il a bossé dur pour se remettre en forme et jouer avec plus d’énergie, pendant plus longtemps. C’est, à mes yeux, la chose la plus importante qu’il pouvait faire cet été, bien avant des considérations techniques. »

STAN VAN GUNDY

Tournant à 13.6 points 13.8 rebonds à 53% aux shoots en 29.7 minutes Andre Drummond reste à l’heure actuelle l’incarnation parfaite de la frustration, c’est-à-dire que même si son potentiel et ses capacités athlétiques et physiques restent évidentes, il ne parvient pas à les mettre en pratique pour être le monstre tant attendu. Nous allons désormais patienter sagement la reprise de la NBA afin d’observer si toutes ces déclarations ne sont que de vulgaires paroles en l’air.

Laisser un commentaire