6 minutes 5 ans

Blessé au genou la saison passée, Reggie Jackson a connu une descente aux enfers importante ces derniers mois : voyant sa côte de popularité chuter de manière impressionnante dans le Michigan, en même temps que sa valeur marchande désormais proche du néant. Après plusieurs tentatives d’échange non-fructueuses, le meneur des Pistons sera bien présent au Media Day dans quelqus jours.

Interviewé par le site officiel Pistons.com, Jackson est revenu sur sa rééducation et ses récents tests médicaux. D’après lui, tous les feux sont au vert à l’approche du début de la pré-saison (4 octobre vs Charlotte), ce qui présage d’un training camp de qualité :

« J’ai fait des tests, l’équipe a les résultats. De ce que je sais, les chiffres sont bons. Il n’y a rien qui montre quelque chose de nuisible. Ça me rend positif. C’était difficile de vivre cette rééducation sans pouvoir faire de tests mais quand ils sont venus je me suis dit ‘Ok je vais bien. Je dois arrêter de m’inquiéter’. Je devais être sûr de mon état de santé. Désormais je dois être plus intelligent et sage concernant les échauffements. »

REGGIE JACKSON

De plus, l’ancien joueur du Thunder tient à préciser qu’il se sent mieux sur ses prises d’appuis et ses pénétrations. Après avoir retrouvé des sensations positives individuelles, la prochaine mission sera de rejouer avec l’équipe lors des premiers scrimmages :

« Je vais gagner en confiance une fois sur le parquet, mais je pense que mon ancien moi est de retour. Je n’ai pas encore joué avec les gars, donc je vais devoir montrer que je peux jouer. Mais par rapport à ce que j’ai fait pu faire individuellement, je le sens bien. Je retrouve mon explosivité et je n’ai aucune douleur. »

REGGIE JACKSON

Par ailleurs, Reggie Jackson a informé les médias qu’il n’avait pas chaumé durant l’été puisqu’il a passé ses vacances estivales à s’entraîner avec Stanley Johnson – ce qui fut bénéfique pour les deux joueurs car le meneur de 26 ans a pu avoir un œil critique objectif sur son niveau de jeu :

«  Je ne pourrais jamais être la personne qui se dit qu’elle a assez travaillé. Je dois m’améliorer chaque jour. Stanley (Johnson), c’est comme mon petit frère. Il m’a dit qu’il me voyait plus confiant qu’il y a deux ans. Avoir à mes côtés, quelqu’un que j’ai vu grandir près de moi, et que ces gens me disent ‘t’as l’air en forme, tu redeviens toi-même. Tu assures, tu es libéré et au bon endroit’, ça me donne de la confiance. »

REGGIE JACKSON

La saison passée, Jackson tournait à 14.5 points 5.2 passes à 41.9% aux shoots, en 52 matches (27.4 minutes) et malgré de nombreuses rumeurs de départ, il sera (normalement) bien un Piston pour la saison à venir. En espérant néanmoins retrouver le meneur qui nous a reconduit en Playoffs après sept d’absence.

Laisser un commentaire