6 minutes 5 ans

Drafté à la dix-huitième position de la cuvée 2016, Henry Ellenson a connu une première saison plutôt discrète au sein de la grande ligue. Barré dans la rotation par Jon Leuer, Tobias Harris et Marcus Morris, le sophomore a évolué la plupart de son temps en G-League (anciennement appelée D-League) sous la tunique des Grand Rapids Drive pour des moyennes de 17.9 points 8.9 rebonds.

Interviewé lors du Media Day lundi dernier, Ellenson a affirmé s’être étoffé physiquement afin de solidifier son jeu offensif :

« Depuis la Summer League, j’ai pris beaucoup de poids afin de jouer plus dur. Je dois apprendre à me concentrer et jouer plus doucement afin d’attaquer le panier en étant plus rapide dans mes choix car je sais que je peux dribbler et driver. Je dois avoir la bonne mentalité quand je rentre pour montrer que je peux aider l’équipe. Mon objectif personnel, c’est d’essayer d’aider l’équipe au mieux. »

HENRY ELLENSON

En effet, le sophomore de 21 ans a conscience que sa seconde campagne sera capitale au vu de sa valeur marchande sur la planète NBA. Et c’est pour cette raison qu’il a cherché à améliorer en priorité les secteurs de son jeu qui représentaient un point faible sur le plan collectif l’année dernière :

« Rentrer les shoots à 3-pts ouverts était quelque chose que l’on ne maîtrisait pas l’année dernière alors pour avoir une chance de jouer, je dois apprendre à améliorer cela. J’ai l’impression que ma mécanique est devenue plus fluide durant l’été et que mon shoot est bien meilleur. Je suis content de commencer le training camp avec cette mentalité. »

HENRY ELLENSON

Par ailleurs, il réitère son désir et sa motivation d’intégrer la rotation dès cette saison et il compte bien utiliser cela dans le but de faire forte impression lors de la préparation :

« Pour moi, le but est d’obtenir le maximum de minutes dans la rotation. C’est quelque chose sur lequel j’ai travaillé durement tout l’été. Le training camp va être très compétitif – c’est du moins ce que cela devrait être. Je suis à la recherche de cet objectif et le travail que j’ai fait cet été va me permettre de réaliser un bon training camp. »

HENRY ELLENSON

Pour finir, l’ancien pensionnaire de Marquette a profité de cette rencontre avec les médias locaux pour analyser en profondeur le nouveau roster des Pistons. Il répète que la communication avec les coéquipiers est une chose indispensable dans un groupe :

« Nous avons encore un très bon groupe de gars et nous avons ajouté de bonnes pièces. Pour toutes les équipes et toutes les saisons, si vous avez les mêmes gars ou même de nouveaux, chaque année est différente. C’est bien de faire ces entraînements ensemble et d’avoir des gars qui viennent pour apprendre au contact des autres. C’est quelque chose que nous devons comprendre avec qui nous devons être alignés afin de communiquer avec eux et essayer de voir comment vous jouez avec l’autre. C’est une grosse partie du travail. »

HENRY ELLENSON

Après une Summer League 2017 convaincante, Henry Ellenson espère rentrer dans les plans de Stan Van Gundy pour son année de sophomoreMalheureusement, cela resterait assez surprenant de le voir entrer pleinement dans la rotation étant donné ses faiblesses défensives et physiques.

Laisser un commentaire