8 minutes 5 ans

sAprès les formats visuel (Periscope) & sonore (podcast les 6èmes hommes), et la grande collaboration des comptes francophones de l’Est, il est l’heure de passer aux choses sérieuses avec la preview des Pistons. A quelques jours du début officiel de la saison 2017-2018, la rédaction de Pistons France vous propose une longue analyse sur la situation des Pistons à l’heure actuelle, alors pour paraphraser Bastien de Trash Talk « On s’installe ! »

L’EST DÉMUNIE DE SES SUPERSTARS

Après trois longs et intenses mois de transactions et rumeurs sur la planète NBA, les premières analyses démontrent que plusieurs ondes sismiques ont touché notre si belle ligue de basket-ball – à commencer par la Conférence Est qui a perdu ses principales figures ou têtes d’affiche. En effet, Paul Millsap a quitté Atlanta pour les montagnes rocheuses de Denver, tout comme Jimmy Butler échangé aux Timberwolves de Minnesota ou encore Paul George qui a rejoint Russell Westbrook à Oklahoma – laissant ainsi Indiana complètement désarmé. Par conséquent, trois équipes évoluant en Playoffs la saison passé sont contraintes, par la nature des choses, de sortir leur plus impressionnant tank afin de mettre en place un nouveau plan de reconstruction. Cette stratégie élaborée par le duo Gar Foreman / John Paxson (Bulls), Kevin Pritchard (Pacers) et Travis Schlenk (Hawks) semble la meilleure solution pour créer un projet sur le long-terme solide. Cependant, cela engendre ipso facto l’exclusion probable de la course aux Playoffs pour ces trois franchises. Ce revirement de situation devrait jouer en faveur des Pistons qui possèdent à l’heure actuelle un groupe similaire, composé plus ou moins des mêmes cadres.

LES PISTONS, UNE EQUIPE REVANCHARDE ?

Suite à une saison décevante ponctuée par un faible bilan de 37 victoires pour 45 défaites – synonyme d’une dixième place, Stan Van Gundy a voulu tester les valeurs marchandes de ses deux joueurs cadres durant la période estivale, à savoir Reggie Jackson et Andre Drummond. Mais avec leur mauvaise saison individuelle, il était difficile de trouver un échange qui soit acceptable pour la franchise du Michigan. Le coach / président des Pistons a donc choisi (par défaut) de repartir avec un groupe similaire articulé autour de Andre Drummond et de Reggie Jackson. Cependant, ce constat peut paraître à première vue décourageant étant donné que des changements semblaient nécessaires pour repartir sur de meilleures rails. Néanmoins, le fait de conserver une même base avec cette envie ou mentalité de revanche peut également être un bon moyen de guérir les quelques maux de cette équipe, afin de redécoller de la meilleure des manières. Ainsi, l’heure est à la prière désormais car il faut réellement espérer retrouver une équipe revancharde. Dans une conférence si faible, avec une équipe motivée, les Playoffs sont aisément accessibles pour ce groupe qui a chuté au premier tour face aux Cavaliers il y a un peu plus d’une année.

LA FIN DU PROJET « SVG » ?

Attention à ne pas être trop confiant concernant l’état actuel de la franchise du Michigan, car la faiblesse de cette conférence est l’arbre qui cache en réalité tous les problèmes de la reconstruction mise en place par Stan Van Gundy depuis mai 2014. En effet, le projet des Pistons est vraiment bancal dû un manque évident de franchise player capable de mener l’équipe jusqu’au sommet. Dans la NBA moderne, il est impensable de grandir sans un leader offensif, en témoigne d’ailleurs les écuries de l’Est sensiblement supérieures aux Pistons : LeBron James à Cleveland, DeMar DeRozan à Toronto, Kyrie Irving à Boston, John Wall à Washington, Giannis Antetokounmpo à Milwaukee. Avec une attractivité proche du néant et un salary cap rempli à ras bord, les Detroit Pistons sont dans une situation précaire où les potentiels présents dans le roster n’explosent pas, tout en touchant pour certains, un salaire exorbitant : $23.0 millions pour Andre Drummond et $16.0 millions pour Reggie Jackson ainsi que Tobias Harris. Quid de la suite dorénavant ? Le contrat de Stan Van Gundy prend fin en juin 2019 – date à laquelle les Pistons devront prendre une décision qui fâche. En attendant cette date, ils pourront profiter des couacs de leur conférence pour accrocher une place aux séries éliminatoires lors des deux prochaines saisons.

Pronostic de PISTONS FRANCE : 7ème de la Conférence Est avec 42 victoires.


Roster 2017-2018 : 

  • PG : Reggie Jackson, Ish Smith, Dwight Buycks
  • SG : Avery Bradley, Luke Kennard, Langston Galloway
  • SF : Tobias Harris, Stanley Johnson, Reggie Bullock, Luis Montero
  • PF : Jon Leuer, Anthony Tolliver, Henry Ellenson
  • C : Andre Drummond, Boban Marjanovic, Eric Moreland

Laisser un commentaire