6 minutes 5 ans

Échangé de Boston à Detroit (contre Marcus Morris) au cours de la Free Agency du mois de juillet, Avery Bradley a débarqué dans le Michigan les mains remplies de belles promesses et d’espoir. En effet, après avoir souligné son envie de changer le visage de la franchise, présenté ses objectifs collectifs et individuels à l’entame de cette nouvelle saison et insisté sur l’aspect défensif de l’équipe, le nouvel arrière des Pistons souhaite désormais devenir le leader de l’équipe.

Interviewé par le site officiel NBA.com, Bradley a expliqué qu’il avait prévu lors de ses discussions estivales avec Stan Van Gundy la possibilité de se muer en leader de l’équipe, de part son expérience dans le Massachusetts. Cependant, le joueur précise bien qu’il est encore en formation, loin d’être un leader parfait :

« On en a parlé avec Stan (Van Gundy) cet été et depuis le début de la saison, on peut constater qu’il m’a donné ma chance. Je prends encore les choses jour après jour pour ce qui est du leadership. Je ne veux pas débarquer et commander tout le monde. Je veux montrer l’exemple. Je me pousse également à être un meilleur joueur. »

AVERY BRADLEY

De plus, l’ancien joueur des Celtics souhaite devenir un bien meilleur scoreur à Detroit, en espérant montrer toute sa panoplie offensive. Néanmoins, il promet d’être encore plus solide en défense afin d’être dans le débat du « Défenseur de l’année » :

« Offensivement, je pense avoir une chance de montrer davantage. Et puis défensivement, je veux continuer à évoluer aussi. Je veux me donner une chance de faire partie du meilleur cinq défensif mais aussi d’être dans le débat pour meilleur défenseur de l’année. En NBA, on ne peut pas empêcher un gars de marquer 30 points mais je ferai en sorte qu’il se défonce pour les obtenir. »

AVERY BRADLEY

Une nouvelle fois, Avery Bradley répète que le plus important cette saison sera de solidifier l’esprit de groupe, en respectant à la lettre les consignes du coach / président des Pistons Stan Van Gundy. La cohésion de l’équipe reste d’après lui un atout majeur dans la course aux Playoffs :

« Le plus important, c’est que tout le monde adhère au jeu de Stan (Van Gundy). On doit être mature, professionnel et prêt à faire des sacrifices. Dans une jeune équipe, il y a des gars qui veulent prouver. Mais pour gagner, il faudra faire des sacrifices. Et gagner permet de t’établir aussi en tant que joueur. On devrait avoir une chance de faire les playoffs et peut-être de passer un tour pour avoir une bonne année. »

AVERY BRADLEY

Sur les quatre premiers matches, Avery Bradley tourne à 13.3 points 2.5 rebonds 2.3 passes à 45.8% aux shoots et 38.5% à 3-pts en 29 minutes par match. Son énergie défensive est d’ores et déjà appréciée dans le Michigan malgré un nombre de fautes (3.0 fautes) ou de pertes de balles (2.5 turnovers) important.

Laisser un commentaire