5 minutes 5 ans

ZOOM SUR LE MATCH :

Les Pistons terminent leur roadtrip par une défaite (2-1). C’est un peu décevant parce qu’ils avaient clairement les armes pour battre les Lakers. Trop d’erreurs offensives (maladresse, turnovers…) ont été commises. Et la défense manquait d’agressivité, d’intensité et d’énergie. Les joueurs avaient l’air exténués sur ce match et provoquaient peu de fautes. Difficile de réaliser un roadtrip parfait mais on ne va pas se plaindre : deux victoires sur trois possibles, c’est déjà très bien, surtout quand tu bats les Warriors et les Clippers. Néanmoins, il faut aussi reconnaître la très bonne prestation collective des Lakers qui ont produit un jeu offensif juste, fluide et efficace – qui fut donc très difficile à arrêter pour Detroit, qui plus est avec des joueurs fatigués. Reggie Jackson est l’un des seuls à se démarquer positivement. Il est resté concentré et appliqué en essayant de maintenir comme il pouvait son équipe en vie. Avery Bradley a probablement sorti son pire match sous le maillot des Pistons avec encore beaucoup trop de shoots forcés que ce soit à mi-distance, ou à trois points. Plus étonnant encore, il semblait bien passif en défense face aux arrières des Lakers. Stanley Johnson a été plutôt discret mais efficace en attaque avec une bonne adresse extérieure de 50% sur six tentatives. Tobias Harris n’est pas parvenu à remplir parfaitement son rôle offensif. Il n’a pas assez provoqué en tentant de nombreux shoots compliqués en témoigne son pourcentage inhabituel. Andre Drummond a été sous-utilisé comparé aux matches précédents mais il a joué de manière simple et juste en attaque. Auteur d’un nouveau petit double-double et de 5 passes, il a pris les bonnes décisions offensives. A noter pour conclure, le nouveau très bon match en sortie de banc de Ish Smith qui continue à prendre les choses en mains en attaque.

LES TOPS :

  • Reggie Jackson
  • Andre Drummond

LES FLOPS :

  • Avery Bradley
  • Jon Leuer
  • Henry Ellenson
  • Reggie Bullock

MICRO DU MATCH :

« Ils nous ont dominés avec leur énergie. Ils ont été meilleurs des deux côtés. Ils ont joué de manière plus dure et nette. Ce fut une expérience d’humilité pour nos gars et très certainement pour moi aussi. Ils ont dominé les 48 minutes complètes en remportant les quatre quarts-temps. Et nous n’avons jamais été sous la barre des dix points en seconde mi-temps. Ils nous ont dominés et ont obtenu tout ce qu’ils voulaient et nous n’avons pas combattu. C’était une mauvaise, mauvaise soirée. »

STAN VAN GUNDY

BOXSCORE :

DETLAL

HIGHLIGHTS :

BILAN :

5 victoires – 3 défaites –> 5ème de la Conférence EST / 1er de la Division Centrale

PROCHAIN MATCH :

vs Milwaukee Bucks dans la nuit de vendredi à samedi (00h00), à la Little Caesars Arena

Laisser un commentaire