5 minutes 5 ans

ZOOM SUR LE MATCH :

Quel match des Pistons ! Detroit a maintenu une agressivité défensive qui commence à devenir une habitude. En attaque, il y a eu une très bonne relation extérieure / intérieure avec une circulation du ballon plutôt fluide et efficace. Reggie Jackson a sorti un match statistiquement discret mais fut néanmoins assez intelligent dans sa gestion offensive. Il a privilégié le collectif, les passes, les systèmes… plutôt que le scoring pur. Il joue un rôle important dans le bon match du pivot. Avery Bradley a connu deux mi-temps différentes mais bonnes. Il a été parfait en attaque avec 19 points à la pause avant de se concentrer surtout sur l’aspect défensif. Il termine avec 21 points et une grande activité défensive qui fut capitale. Stanley Johnson n’a pas eu un grand rôle à jouer en attaque (quelques shoots forcés). En revanche, en défense, il a une nouvelle fois été indispensable. Il s’est bien battu face à Giannis – du moins il a fait le maximum pour le contenir. Tobias Harris a été un peu décevant… Il a rentré son fameux trois-points au corner qui a été très précieux pour prendre une longue avance sur les Bucks. Sinon mise à part cela, il y a eu beaucoup trop de shoots forcés. Andre Drummond, l’homme du match ! Auteur de 24 points 15 rebonds avec une très bonne adresse aux shoots mais surtout aux lancers-francs (à 14/16). Il est resté concentré et appliqué des deux côtés du parquet – pourtant cela partait mal avec deux fautes stupides et rapides. Grosse production du banc encore ce soir. Eric Moreland a apporté beaucoup d’énergie défensive avec une propreté aux shoots en plus. Ish Smith (toujours égal à lui-même) est parfait dans son rôle. Et enfin, Anthony Tolliver a amené son expérience en étant agressif.

LES TOPS :

  • Avery Bradley
  • Andre Drummond
  • Eric Moreland
  • Ish Smith

LES FLOPS :

  • /

MICRO DU MATCH :

« C’est la preuve de tout le travail que j’ai effectué, pas seulement l’été, mais pendant des années, pour trouver quelque chose qui fonctionne vraiment. Je me sens fort mentalement lorsque je rate pour pouvoir revenir sur la ligne et mettre les suivants. C’est juste une question de dureté mentale, d’être prêt à shooter à chaque fois le même shoot. »

ANDRE DRUMMOND

BOXSCORE :

DETMIL

HIGHLIGHTS :

BILAN :

6 victoires – 3 défaites –> 2ème de la Conférence EST / 1er de la Division Centrale

PROCHAIN MATCH :

vs Sacramento Kings dans la nuit de samedi à dimanche (00h00), à la Little Caesars Arena

Laisser un commentaire