6 minutes 5 ans

Après trois semaines de compétition, les Pistons pointent à la deuxième place de la Conférence Est avec un bilan excellent de neuf victoires en douze matches, soit le meilleur début de saison depuis la campagne 2005-2006. Avec les déceptions de l’année dernière, voir la franchise du Michigan enchaîner les victoires était quasiment inimaginable mais les joueurs semblent avoir acquis une certaine maturité.

Interviewé par le Detroit News, le vétéran Anthony Tolliver confirme bel et bien que les Pistons sont déterminés à rectifier les erreurs passées grâce notamment à une concentration régulière mais surtout une maturité dans le groupe :

« Effectivement, je dirais que l’équipe gagne en maturité de jour en jour. Nous avons perdu nos premiers matches contre des équipes ayant un bilan négatif, donc en fin de compte, cela soulage d’être capable de faire le job. Chaque match est important, donc peu importe si l’équipe est bonne ou mauvaise. Il faut être aussi capable de gagner contre une équipe avec un mauvais bilan et ça fait du bien de le faire. »

ANTHONY TOLLIVER

De plus, Andre Drummond poursuit en attestant également de l’évolution positive du groupe – observable lors de la courte victoire face aux Sacramento Kings où les Pistons se sont faits peur en rencontrant quelques difficultés à faire chuter les hommes de Dave Joerger : 

« Totalement. Ce fut un match dans lequel nous avons fait preuve de maturité. Nous savions que c’était une jeune équipe affamée et surtout très bonne. Ils sont toujours en train de se battre. Mais nous avons très bien joué en équipe, donc c’est une belle victoire aujourd’hui »

ANDRE DRUMMOND

Stan Van Gundy donne une explication précise à ce changement considérable au sein du vestiaire. D’après lui, la titularisation de Stanley Johnson a permis de remodeler le cinq majeur en apportant l’engrenage manquant au fonctionnement de cette équipe :

« Je l’ai déjà dit plusieurs fois depuis le début de saison. Je pense que d’avoir ajouté Stanley (Johnson) au cinq majeur a permis de changer considérablement le comportement de l’équipe. Il a motivé Andre (Drummond) et Reggie (Jackson) à faire plus d’efforts en défense mais surtout de les forcer à rester concentrés et appliqués. »

STAN VAN GUNDY

Cependant, craignant une suffisance ou un excès de confiance, le coach / président des Pistons tient à calmer tout de suite ses joueurs suite aux commentaires positifs des médias en ce début de saison :

« Il y a 82 matchs. Il faut gérer le succès et l’adversité pour être constant soir après soir. Tout le monde explique à quel point nous sommes bons et ça me fait peur. Est-ce que nous sommes assez matures pour gérer ça ? Nous sommes une équipe qui doit se battre pour gagner des matchs et mériter le respect. Tout le monde nous répète que nous sommes très bons et si nous commençons à le croire, nous ne le serons plus. »

STAN VAN GUNDY

Dixième attaque de la ligue et sixième défense, les Pistons impressionnent par leur collectif bien huilé. Avec des systèmes plus étoffés et différents, on espère voir les hommes de Stan Van Gundy poursuivre sur leur forme actuelle. Mais ce dernier préfère relativiser pour ainsi éviter une crise important dès le premier orage.

Laisser un commentaire