3 minutes 5 ans

ZOOM SUR LE MATCH :

Peu de choses à analyser. En attaque, il y a eu une énorme absence de mouvement de ballon côté Detroit, ce qui a conduit à prendre de mauvais shoots – également dû à la grosse défense des 76ers qui est à noter. Défensivement, les Pistons se sont fait malmenés par l’agressivité et l’intelligence de jeu de Philadelphie. Néanmoins, s’il fallait retenir quelques joueurs par défaut sur le plan individuel, cela serait Tobias Harris parce qu’il a tenté certaines choses concrètes en attaque et peut-être Andre Drummond compte tenu de son état physique, il a su tenter certaines séquences acceptables bien ancrées dans le collectif. Mentions également à Dwight Buycks et Langston Galloway qui ont continué à batailler en attaque lors de la seconde mi-temps, afin de donner de minces raisons de rester devant l’écran. Loin d’être transcendants ou appliqués mais au moins présents – sans faire de la figuration. Sinon, cela se conclut par une lourde défaite des Pistons totalement perdus et dominés par leurs adversaires du soir. 

LES TOPS :

  • Langston Galloway
  • Dwight Buycks

LES FLOPS :

  • Avery Bradley
  • Ish Smith
  • Anthony Tolliver
  • Reggie Bullock

MICRO DU MATCH :

« (rires) C’était tout simplement une domination sans partage, du début à la fin. Nous étions incapables d’enchaîner deux bonnes minutes. Ce qui est le plus décevant, c’est d’être dans l’incapacité d’apporter quelque chose, ils nous ont détruit. Les blessures ne sont pas une excuse, évidemment cela nous met dans une situation inconfortable mais cela n’explique pas tout. »

STAN VAN GUNDY

BOXSCORE :

DETPHI.PNG

HIGHLIGHTS :

BILAN :

20 victoires – 17 défaites –> 7ème de la Conférence EST / 3ème de la Division Centrale

PROCHAIN MATCH :

vs Houston Rockets dans la nuit de samedi à dimanche (01h00), à la Little Caesars Arena

Laisser un commentaire