7 minutes 5 ans

La lune de miel succédant l’arrivée de Blake Griffin est désormais un souvenir bien lointain pour la franchise du Michigan. Avec un jeu offensif brouillon et une défense portée disparue, les Pistons voient les Playoffs s’éloigner un peu plus chaque jour.

Interviewé par le Detroit News, Stan Van Gundy pense que la production du banc est actuellement beaucoup trop faible pour espérer une qualification en Playoffs. Cela représente l’un des problèmes majeurs ces derniers temps :

« Le banc représente un problème que nous aimerions réparer. Je n’ai pas encore trouvé la réponse à cette question. Le banc n’était pas bon lors des deux derniers matchs, mais ce n’est parce que vous n’avez pas régler ce souci que cela signifie que vous ne voulez pas le régler. Nous ne regardons pas cela en nous disant ‘ça va, cela ne nous dérange pas si notre banc se fait dominer’. »

STAN VAN GUNDY

Après avoir changé de nombreuses fois sa rotation afin de fixer les soucis d’impact du banc, le coach des Pistons explique que revenir à ses anciennes méthodes n’est pas la réponse miracle :

« Avec (Langston) Galloway, c’était beaucoup trop irrégulier, pareil avec (Dwight) Buycks. Je ne sais pas si les gens se rappellent où nous nous situions – nous n’arrivions plus à gagner. Nous étions sur une série de 8 défaites quand ces gars jouaient. Je comprends que les gens veuillent que notre banc joue mieux et c’est ce que j’essaye de faire, mais vouloir remettre notre ancienne second unit n’est pas forcément la bonne solution. »

STAN VAN GUNDY

Mise à part le cinq majeur qui débute, « SVG » précise que son équipe rencontre des difficultés dès que l’un des ces cinq membres sort. Le staff travaille encore pour régler cette faiblesse :

« Nos titulaires ont joué 20 minutes ensemble vendredi et ils étaient à -9 de plus/minus. Ce qui est la norme habituelle pour cette unit. Mais nous avons des problèmes dès que nous cassons cette formation. Nous avons essayé plusieurs choses. Quand je regarde mes feuilles pour les neuf matches où Blake (Griffin) a joué, on remarque que nous avons joué avec une multitude de units différentes. Nous n’avons pas tout essayé et nous continuerons sur cette voie »

STAN VAN GUNDY

Ish Smith, Reggie Bullock, Luke Kennard, Langston Galloway, Dwight Buycks, Jameer Nelson… De quoi former deux duos solides. Cependant, Van Gundy affirme que cela reste assez compliqué de trouver les bonnes combinaisons lorsqu’il y a autant de possibilités :

« C’est là que ça devient difficile. Pourriez-vous améliorer votre banc?  Oui, mais nous avons une unit qui fonctionne bien. Voulez-vous jouer qu’avec cela ? Nous discutons quotidiennement du second backcourt. Nous essayons toujours de trouver des solutions – peu importe ce que nous ferons, nous allons trouver »

STAN VAN GUNDY

Autre point à corriger dans les jours à venir : la défense. Sur les six dernières défaites (Toronto, Charlotte, Boston, New Orleans, Atlanta et LA Clippers), les Pistons ont encaissé cinq fois 110 points ou plus, dont une fois 123 points :

« Je veux juste que nous jouons mieux et cela doit être tous les soirs comme ça. Nous devons défendre et jouer avec une bonne énergie et surtout être bien plus organisé offensivement avec une meilleure circulation du ballon. Pour battre de bonnes équipes, il y a beaucoup de choses que vous devez exécuter parfaitement. Une chose parfaite ne suffira jamais pour gagner. Cela ne va pas le faire. Ils doivent jouer ensemble pour fabriquer une bonne alchimie. »

STAN VAN GUNDY

Hier, les Pistons ont battu les Milwaukee Bucks (110-87) – une solide victoire grâce à un banc impressionnant. En effet, avec un Stanley Johnson en 6ème homme, les joueurs de SVG ont montré un visage offensif plus cohérent et une grande concentration défensive. A noter la prestation de Eric Moreland (10 points 12 rebonds 6 passes) qui a réalisé son meilleur match en carrière. En espérant que cela se poursuive…

Source image : Detroit Jock City

Laisser un commentaire