7 minutes 4 ans

Malgré une nouvelle non-qualification pour les Playoffs, l’optimisme est au beau fixe du côté de Motor City. En effet, l’état actuel de la franchise n’apparaît pas si sombre car pour la première fois depuis un long moment, Detroit peut appréhender l’été de manière plus précise, c’est-à-dire avec une tour solide nommée Blake Griffin qui attend d’être entourée.

Interviewé par le site officiel, le propriétaire des Pistons (qui va rencontrer Stan Van Gundy cette semaine – ESPN) réaffirme sa satisfaction d’avoir un joueur comme Blake Griffin dans son roster en insistant sur ses qualités de leader :

« La chose qui m’a le plus surprise sur Blake (Griffin), c’est qu’il est un véritable leader. Au-delà de ses capacités athlétiques et de tout ce qu’il peut faire, je pense que Blake va vraiment être bénéfique pour nous. »

TOM GORES

Privés de leader depuis le départ de Chauncey Billups en novembre 2008, les Pistons peinent à trouver un joueur offensif régulier. Néanmoins, le coach / président de Detroit souhaite voir l’intérieur de 29 ans adopter le comportement d’un réel franchise player :

« C’est un rôle qu’il doit et peut endosser. Clairement, c’est le joueur le plus expérimenté de notre équipe. Cinq fois all-star. Les autres cherchent à apprendre avec lui, donc ils vont le regarder différemment et je pense qu’il veut cela. Ils vont faire ce qu’il fait et écouter ce qu’il dit. C’est un joueur mature. C’est un bon rôle pour lui. Je pense qu’il est prêt et c’est très bien pour lui et notre équipe. »

STAN VAN GUNDY

Blessé une grande partie de la saison, Reggie Jackson représente l’un des points flous du projet actuel. Plusieurs questions gravitent autour de lui : va-t-il être échangé ? Peux-t-il rester en bonne santé toute une année ? En tout cas, le meneur s’imagine encore à Detroit, formant un trio avec la paire intérieure :

« Je pense que cela peut être collectif, cela nous change en nous ramenant à la position où nous devrions être. Ma boisson favorite est le Shirley Temple. Donc Andre (Drummond) peut être le Sprite. Blake (Griffin) peut être la grenadine. Et moi je serais la paille qui remue le tout. Le rôle parfait pour un meneur. Être avec lui et le voir tous les jours – sa façon de travailler, d’être sérieux et son désir de réussite – permet d’adopter les mêmes traits. »

REGGIE JACKSON

De plus, Jackson souligne les aspects bénéfiques que Blake Griffin a apporté dans le Michigan. En seulement quelques mois, il est devenu un modèle à suivre, un exemple qui a, semblerait-il, motivé le numéro 1° des Pistons :

« En étant avec lui tous les jours, j’ai appris de grandes choses sur Blake (Griffin) et j’aime ce que je vois. Je pense vraiment que nous pouvons s’assembler et je suis impatient de jouer avec lui. J’ai déjà une alchimie avec Dre (Drummond), mais je suis pressé de jouer plus de matchs avec ces deux gars et maintenir l’ensemble de notre équipe en bonne santé. Je vais profiter de l’été, mais je sais que ça va me ronger. Dès que je serai reposé et prêt, je vais avoir du mal à patienter pour revenir. »

REGGIE JACKSON

Avec toutes ces déclarations, inutile de préciser l’engouement que cette arrivée a pu avoir sur le futur de la franchise. Même si Detroit possède peu de cap space et devrait perdre leur premier tour de Draft, cette inter-saison s’annonce plutôt excitante, à l’image de la future entente entre les deux big men.

Source image : NBA.com

Laisser un commentaire