6 minutes 4 ans

Artisan majeur du retour des Pistons en Playoffs lors de la campagne 2016, Reggie Jackson est rapidement passé dans le cercle des joueurs « qui divisent », de part son contrat, son jeu ou son attitude. Loin d’être verni par les blessures, il est le point d’interrogation dans le projet de Detroit.

Interviewé par le Detroit News, le meneur de 28 ans se fixe comme objectif de rester en bonne forme physique durant tout l’été. En effet, le temps d’indisponibilité est souvent conséquent lorsqu’il se blesse (trente matchs en 2017 et trente-sept matchs en 2018) et cela désorganise toute la rotation et le jeu de Detroit :

« Le but est de rester en bonne santé durant l’inter-saison afin de bien revenir lors du training camp. Je veux juste être à nouveau en parfaite forme. Je ne m’y suis pas encore remis totalement mais je me trouve à un stade où je peux jouer et faire certaines choses. Cet été, il faudra que je sois capable de me maintenir en pleine santé. »

REGGIE JACKSON

Privés de leur meneur titulaire, les Pistons n’ont gagné que douze matchs en trente-sept rencontres jouées, ce qui témoigne d’un impact évident de Jackson. Cependant, ce n’est pas en soit sa blessure qui inquiète, mais plutôt sa capacité à revenir à son vrai niveau sur le long-terme :

« Je tiens le coup mais j’aimerais me sentir encore mieux. Je pense que les médecins et le staff s’attendaient à ce que je ne sois pas moi-même. Cependant, j’ai été capable de gérer cela. J’ai manqué à peu près une trentaine de matches cette saison alors je ne pense que quiconque puisse shooter normalement. »

REGGIE JACKSON

Actuellement dans une position délicate, Stan Van Gundy est déjà concerné par l’avenir de l’équipe. D’après le coach-président, la clef pour Jackson est bien son état physique, car une rééducation trop longue l’éloigne des parquets mais surtout du gymnase où il pourrait travailler son tir extérieur (son arme offensive le plus irrégulière) :

« Là où il s’est montré intéressant cette année, c’est au shooting avant même qu’il se blesse. Il a bien joué mais son tir à trois points a été arrêté et j’attribue cela au fait qu’il n’était pas au gymnase l’été dernier comme il le fait normalement. Reggie (Jackson) est un gars qui passe beaucoup de temps à travailler et qui est très fier de son jeu. »

STAN VAN GUNDY

Certes, la franchise du Michigan base leur mini-reconstruction autour de la paire intérieure Drummond – Griffin, mais les Pistons auront tout de même besoin d’un chef d’orchestre pour nourrir la raquette.
Néanmoins, il est difficile de former un véritable « petit » Big Three avec un meneur fragile, irrégulier et loin du calibre de ses deux compères. Un trade en perspective ? Peu probable étant donné la réputation, le contrat ($35.1 millions sur deux saisons) et les récentes blessures de Jackson.

Source image : Sports Illustrated

 

Laisser un commentaire