5 minutes 4 ans

Renvoyé après quatre années, Stan Van Gundy a très souvent souligné sa très bonne relation amicale avec le propriétaire Tom Gores. Et cela se confirme encore aujourd’hui malgré les circonstances.

Quelques minutes après que Adrian Wojnaroswki d’ESPN ait officialisé le licenciement de Van Gundy, la franchise a publié un communiqué dans lequel Gores intervient. Voici donc les propos traduits du propriétaire :

« Nous avons décidé qu’un changement était nécessaire pour faire passer notre organisation au niveau supérieur. C’est une décision très difficile et elle n’a pas été prise à la légère. Je suis reconnaissant envers Stan pour tout ce qu’il a fait pour les Pistons et la ville de Detroit. Il a reconstruit la culture de notre équipe, a réinstallé une attitude de la gagne et une éthique de travail, et nous a emmenés en playoffs il y a deux ans. Il était à fond depuis le premier jour pour avoir un impact positif sur la franchise et la communauté. Mais ces deux dernières saisons, notre équipe n’a pas progressé et nous avons décidé qu’un changement était nécessaire pour retrouver de l’élan. Stan est un compétiteur et il voulait terminer le travail. Il a reconstruit une équipe que nous pensons être très compétitive à l’Est. Je sais qu’il est déçu, et qu’il se soucie profondément de ses joueurs, son staff, cette franchise et cette ville. C’est aussi un professionnel qui veillera à ce que cette transition se fasse en douceur, et j’espère que l’on restera ami et qu’il sera un conseiller pour moi, encore longtemps après la fin de cette transition. Je n’ai que du respect et de l’affection pour Stan. Je pense qu’il est un excellent entraîneur et un grand homme. Sa présence et son leadership ont aidé à faire avancer cette franchise. Bien que nous n’ayons pas obtenu le succès que nous recherchions tous les deux, ses efforts et son leadership ont permis à la franchise d’être en meilleure forme aujourd’hui que lorsqu’il s’est joint à nous. »

– TOM GORES

Et c’est donc sur ces mots sincères que les Detroit Pistons ferment définitivement le chapitre Stan Van Gundy qui fut rempli de souvenirs agréables tels que la victoire face au 73-9, le retour en Playoffs, les campagnes all-star de Andre Drummond, le Fuck&#@ Wall, ses dons pour la ville de Detroit, ses positions contre les violences policières et les inégalités ou encore sa tribune anti-Trump.

source image : NBA.com

Laisser un commentaire