3 minutes 5 ans

A la recherche d’un président et d’un coach, les Detroit Pistons semblent, pour le moment, assez inactifs en termes de rumeurs ou d’entretiens. Mise à part Jerry Stackhouse ou Mike Budenholzer, aucune réelle info a été développée, du moins jusqu’à maintenant…

Selon le Detroit News, Becky Hammon aurait frappé dans l’œil des dirigeants des Pistons. Jugée comme « intéressante et qualifiée » par une source proche du média local, elle a gagné au fil des saisons le respect de légendes tels que Tony Parker, Pau Gasol, Tim Duncan, Manu Ginobili…

D’ailleurs, l’ancienne joueuse de 41 ans devrait rencontrer les Pistons dans les prochains jours. Au-delà du fait qu’elle deviendrait la première femme à entraîner une équipe NBA, Hammon possède un caractère particulier, une compréhension évidente du basket moderne mais surtout une formation cinq étoiles dans le staff doré de Gregg Popovich depuis 2014.

Interviewée récemment, elle a clarifié la situation concernant le débat qui pourrait naître, si une femme se mettait à diriger une équipe masculine :

« Si vous ne voulez pas d’une femme comme coach, alors n’en engagez pas une. En revanche, si vous voulez une personne qualifiée qui fera du bon travail, dans ce cas peut-être devriez-vous me considérer comme cible. »

BECKY HAMMON

Après avoir passé un entretien avec les Milwaukee Bucks (qui ont engagé Mike Budenholzer), Becky Hammon se trouve désormais dans le viseur de Tom Gores et Arn Tellem, toujours à la conquête du successeur de Stan Van Gundy depuis deux semaines.

source image : Slam

Laisser un commentaire