4 minutes 4 ans

A un mois de la Draft 2018, les jeunes prodiges doivent passer les habituels tests physiques et techniques lors de la Draft Combine. Cette deuxième étape du système de Draft est observée par des dirigeants venus représenter leur franchise.

Pour cette édition 2018, le contexte est un peu particulier pour la franchise du Michigan car elle ne possède toujours pas une situation de direction stable et fixe depuis le licenciement de Stan Van Gundy, mais aussi parce que le douzième choix de Draft partira officiellement aux Clippers comme la Lottery l’a confirmé

Cependant, il fallait tout de même envoyer une équipe d’observateurs pour rencontrer certains jeunes que Detroit pourrait sélectionner avec leur quarante-deuxième choix en juin prochain. 

Jeff Bower, Pat Garrity, Jeff Nix, Charles Klask et Jordan Sabourin ont organisé des entretiens avec des futurs draftés (essentiellement des meneurs et des arrières qui représentent une cible prioritaire) avec une légère particularité. En effet, cette année, les Pistons testent les joueurs dans des situations défensives et offensives bien précises à l’aide de casques de VR.

Interviewé lors de la Combine à New York, le meneur de Kansas Devonte Graham est revenu sur cette expérience quelque peu originale mais qui pourrait devenir plus générale dans les prochaines années :

« Ils n’ont pas vraiment posé de question-pièges. Ils ont mis en place un test de réalité virtuelle où j’étais avec écouteurs et lunettes et je faisais différentes actions. Pour voir si tu fais les bons choix, ta lecture du jeu et ce genre de trucs. C’était cool. J’ai certainement réussi ce test. Je l’ai bien aimé. Vous appuyez sur un bouton et c’était comme si les gars sortaient de l’écran et roulaient ou si vous étiez en défense, que devriez-vous faire ? ».

DEVONTE GRAHAM

C’est la deuxième fois en deux ans que les Pistons font appel aux nouvelles technologies. Déjà lors de l’été 2016, ils avaient utilisé la réalité virtuelle pour permettre à Andre Drummond de corriger son geste sur la ligne des lancers-francs.

source image : Sports Illustrated

Laisser un commentaire