8 minutes 5 ans

En milieu de semaine, les Detroit Pistons ont annoncé l’arrivée de Ed Stefanski – ancien vice-président des Grizzlies pour superviser la révision des opérations de basket. En somme, il est chargé de recruter un general manager ainsi qu’un coach.

Interviewé par les médias locaux du Michigan, le nouveau dirigeant des Pistons revient sur ses idées de projet à Detroit mais surtout, le programme prévu pour les prochains jours, qui aideront à combler les principaux objectifs :

« Je vais à Detroit pour rencontrer les employés et écouter leurs idées et leurs visions du futur de la franchise. Ensuite, je vais conseiller le propriétaire Tom Gores sur la manière de structurer les Pistons pour aller de l’avant. Le plus important pour l’instant, c’est que nous avons besoin d’un coach et d’un general manager. Nous allons probablement régler ces deux problèmes en même temps. »

ED STEFANSKI

D’après Rod Beard du Detroit News, le rôle officiel de Stefanski au sein de la hiérarchie des Pistons pourrait changer. Mais il assure que ses priorités actuelles sont d’engager un general manager, d’assembler un front office cohérent et de trouver un coach :

« Mon rôle va probablement évoluer à l’avenir. Je ne sais pas exactement. En ce moment, Tom (Gores) veut que je me concentre sur la restructure et le entretiens que nous devons faire pour le front office et le coaching staff. Aujourd’hui, je suis le conseiller principal, ce qui est très bien, pour aider Tom (Gores) à prendre les bonnes décisions pour séparer les dirigeants des coachs. »

ED STEFANSKI

De plus, l’ancien bras droit de Chris Wallace à Memphis a profité de cette entrevue pour présenter sa manière d’opérer dans une franchise. Il assure être une personne communicative, qui souhaite parler à tous les membres des Pistons avant de prendre une décision finale :

« Je vais parler à tout le monde. Je suis quelqu’un de très ouvert et collaboratif. Je sais que je vais devoir prendre des décisions et faire des recommandations à Tom (Gores) mais je dois d’abord réunir toutes les informations sur la situation actuelle. Nous travaillons sur plusieurs candidats pour l’instant, sur une liste qui peut nous permettre d’aller de l’avant. »

ED STEFANSKI

La liste des candidats pour le poste de general manager s’allonge de jour en jour avec plus de dix noms mentionnés. Même si Shane Battier et Trajan Langdon se démarquent en étant les deux favoris, l’actuel GM Jeff Bower (dont le contrat prendra fin le 30 juin) rencontrera Ed Stefanski :

« Je vais passer un long moment avec Jeff Bower. Je le respecte et je veux lui parler pour savoir ce qu’il pense de la situation actuelle. De toute évidence, il est là-bas depuis quatre années désormais, donc il est au cœur de tout. Jeff et moi sommes amis depuis des années et c’est important d’entendre ses pensées, sa vision, ses inquiétudes sur ce qu’il faut changer. »

ED STEFANSKI

Par ailleurs, il a bien conscience de la situation financière complexe dans laquelle les Pistons se trouvent. Néanmoins, Stefanski ne semble pas inquiet, car il apprécie énormément le trio formé de Reggie Jackson, Blake Griffin et Andre Drummond :

« Il n’y a pas beaucoup de possibilités du point de vue de la free agency, mais ce que je vois pour le moment, c’est que dans cette ligue, il faut de bons joueurs pour gagner. Et les Pistons ont trois joueurs de haut niveau avec Reggie Jackson, Andre Drummond et Blake Griffin, c’est donc une très bonne base pour commencer. La seule façon de gagner est de faire les Playoffs. Nous allons travailler dans ce sens. Il y a du travail devant nous, mais c’est une excellente opportunité. »

ED STEFANSKI

Plusieurs dossiers pourraient se décanter rapidement avec Ed Stefanski. Il apparaît comme étant déterminé à l’idée de peaufiner le projet laissé par Stan Van Gundy. On le répète depuis un moment : tout n’est pas noir à Detroit, il faut juste une structure interne complète, polyvalente et expérimentée.

Source image : CityNews Toronto

Laisser un commentaire