6 minutes 4 ans

En pleine crise depuis le début du mois de décembre (14 défaites sur les 19 derniers matchs), les Pistons cherchent des solutions en analysant les maux de l’équipe. Au delà de la production collective, certains éléments individuels sont pointés du doigt dont le meneur titulaire Reggie Jackson.

Interviewé par le Detroit News, Reggie Jackson tient à préciser que sa situation actuelle est loin d’être si facile. Ancien pièce principale du jeu offensif de Detroit avant ses deux grosses blessures, l’arrivée de Blake Griffin l’oblige à modifier son rôle au sein du système. Le meneur culpabilise de son impact irrégulier et a conscience de son importance sur la réussite des Pistons :

« Tout le monde rencontre des difficultés dans sa vie, donc je ne peux pas vraiment me plaindre, j’essaie juste de trouver des solutions chaque jour. Parfois, c’est frustrant parce que j’aimerais que nous ayons un meilleur bilan et que je puisse mieux jouer pour aider l’équipe. Je le prends personnellement parce que j’ai le sentiment que si j’étais meilleur, l’équipe le serait aussi. C’est ce qui est frustrant. Ça prend du temps, mais nous allons tous y arriver et être à l’aise. »

REGGIE JACKSON

Encore violemment critiqué par une majorité des supporteurs de Detroit, Jackson souligne l’un de ses problèmes les plus capitaux cette saison : la réflexion constante durant les matchs. En effet, à défaut de jouer avec une liberté que chaque meneur se doit d’avoir, l’ancien pensionnaire de Boston College stresse à l’idée de trop vouloir en faire :

« Parfois, je suis perdu dans mes pensées. J’essaie toujours de penser à l’horloge, à la dernière possession, à la manière dont se déroule le match, comment nous jouons… Je me retrouve à trop réfléchir au lieu de jouer et de me baser sur mon ressenti. »

REGGIE JACKSON

Résultat, les Pistons sont privés d’un véritable meneur de jeu qui facilite le jeu offensif de l’équipe en soulageant sur certaines séquences Blake Griffin, monstrueux cette saison mais malheureusement trop seul. Vouloir alimenter Griffin est d’ailleurs l’un des objectifs que Jackson se fixe à chaque rencontre :

« Je peux être aussi bon qu’en 2016, mais je dois le faire d’une autre manière. Je dois choisir mes spots, trouver d’autres moyens d’aider l’équipe, peut-être sans la balle en posant des écrans, en coupant vers le panier… en trouvant d’autres moyens d’être efficace et d’aider Blake. Je suis encore en train de m’habituer à jouer avec un point-forward. Au début de la saison, je ne faisais qu’attendre le ballon pour tirer, en essayant de trouver mes spots  de catch and shot mais aussi d’utiliser ma longueur et ma vitesse pour l’équipe, en drivant et en faisant ce que je sais faire. J’essaie de trouver un moyen de faire les deux et ça prend du temps, j’essaie de m’améliorer. »

REGGIE JACKSON

Tournant à 15.1 points 4.3 passes à 40.9% aux shoots, Reggie Jackson essuie de nombreux critiques violentes depuis le début de saison à cause notamment de ses décisions et de son intelligence de jeu. A l’approche de Trade Deadline, ce dossier est à surveiller, même si l’échanger paraît compliqué tant sa valeur marchande est faible…

source image : USA Today

Laisser un commentaire