7 minutes 4 ans

Alors que l’on pensait cette saison encore gâchée par des Pistons frustrants, le réveil de Reggie Jackson a permis un revirement de situation : douze victoires sur les quatorze derniers matchs et une sixième place de la conférence Est.

Interviewé par le Detroit News, Reggie Jackson explique les changements positifs qu’il ressent dans son jeu ces dernières semaines. Blessé gravement à deux reprises lors des deux dernières saisons (genou et cheville), son agressivité a mis du temps à revenir et c’est probablement ce qui a été le plus compliqué à retrouver d’après lui :

« En terme d’explosivité, ça fait des années que je ne me sentais plus moi-même. J’essayais de trouver différentes manières de scorer et je pense que cela m’a rendu meilleur. C’était frustrant, ennuyant et compliqué parce que je voulais être sur le terrain en bonne santé pour aider les gars. Ces dernières années, j’avais le sentiment qu’on était une équipe de playoffs. Le problème c’était juste la santé et la cohésion. »

REGGIE JACKSON

Au cœur des critiques et moqueries parfois très virulentes depuis deux ans, le meneur de Detroit est dans un tourbillon de rumeurs encore cette année à l’approche de la Deadline. Néanmoins, Jackson reconnaît qu’il y avait certaines choses vraies dans les critiques qu’on lui faisait notamment sur son jeu offensif moins transcendant :

« Il y avait du vrai dans ce que les gens disaient, je n’avais pas le même explosivité, ni la même production offensive. Je le savais mieux que n’importe qui. Je devais me mentir à moi-même, dire que tout allait bien et continuer à être agressif. J’essayais d’attendre des paliers et ça ne marchait pas, je devais changer mon jeu et trouver d’autres moyens d’être efficace. »

REGGIE JACKSON

Deuxième meilleur bilan de la ligue depuis le All-Star Break, les Pistons ne cessent de remporter de précieuses victoires en évitant même les pièges face aux Bulls ou aux Cavaliers. L’une des principales raisons de cette évolution est le retour de la connexion huilée entre Reggie Jackson et Andre Drummond sur pick-and-roll qui nous rappelle le bon vieux temps.

D’après le pivot des Pistons, pouvoir recompter sur le « vrai » Reggie Jackson est une aubaine pour l’équipe et même si ce processus a mis du temps à se stabiliser, il est devenu régulier depuis quelque temps et tout le monde en profite :

« C’est bon de l’avoir de retour. En décembre, on voyait déjà qu’il redevenait lui-même par moment. Il avait juste besoin de temps pour que ce soit plus régulier et qu’il retrouve entièrement sa confiance et voir ce qui fonctionnait pour lui. Depuis qu’il a fait ça, il joue vraiment très bien. »

ANDRE DRUMMOND

Réputé comme étant une tête brûlée, certaines personnes doutaient de la capacité que Reggie Jackson avait pour laisser l’espace à Blake Griffin, seul et unique franchise player de l’équipe. Et si des rumeurs de possibles conflits entre les deux ont été mentionnées dans la presse avant d’être démenties, l’intérieur de Detroit rappelle que Jackson doit être plus agressif et se faire confiance en attaque :

« Avant chaque match, je lui parle. Je lui explique qu’il doit être plus agressif et que je suis derrière lui. Qu’il doit jouer les pick-and-rolls avec Andre (Drummond). Je lui dit que s’il a besoin de moi, qu’il soit d’abord agressif et qu’il épuise ses options. Ensuite ce sera mon tour. »

BLAKE GRIFFIN

Avec une moyenne de 19.2 points par match sur les quatorze dernières rencontres, Reggie Jackson retrouve un excellent niveau mais surtout une régularité dans sa production en témoigne ses pourcentages aux shoots (51.2% aux shoots pour 47.9 à trois points et 90.0% aux lancers-francs).

source image : AP

Laisser un commentaire