10 minutes 4 ans

Interview d’Alexandre (@AleksWtfru), 29 ans et fan des Pistons.

#DetroitLove

Pourquoi les Pistons ?

C’est à l’adolescence que la romance a réellement commencé. Je suivais de près les résultats des Pistons en même temps que je me mettais à fond dans la NBA. On était dans les prémices de la dynastie Larry Brown donc j’ai eu la chance de connaître la dernière période glorieuse de la franchise !
Et puis, étant grand fan de musique, j’ai développé un lien culturel plus affectif avec la ville dans sa globalité. Detroit c’est la Motown, Stevie Wonder, le rock des Stooges, le développement de la techno, le rap avec J Dilla et un certain Eminem… Du coup, je n’ai jamais lâché les Pistons depuis.

Quand et comment as-tu découvert les Pistons ?

J’ai découvert la franchise de manière totalement hasardeuse à l’aide d’un jeu vidéo… NBA Live 98. Déjà jeune, je ne voulais pas faire comme tout le monde et prendre les Bulls donc je suis allé vers un autre très bon joueur, en l’occurrence Grant Hill. Ça restait très arcade, donc il suffisait d’un seul joueur pour pouvoir gagner ! Donc le nom Pistons est resté dans ma jeune mémoire.

Tu es subitement amnésique et tu ne te souviens que d’un seul joueur dans l’histoire des Pistons ? De qui te souviens-tu ? Pourquoi ?

Je pourrais dire Thomas mais ne l’ayant jamais vu jouer vraiment, c’est compliqué de vibrer par procuration. Ce qui n’enlève rien à la légende qu’il est évidemment.
Ce sera donc Ben Wallace, qui est le ciment de ces années Bad Boys pt. II. C’est sous son impulsion que l’on a tué toutes les attaques d’en face, il faut voir au delà de ses statistiques pour se rendre compte de l’impact qu’il pouvait avoir sur le parquet. Un défenseur hors-pair, capable de changer le momentum d’un match sur un contre ou une steal.

Fais-moi ton 5 majeur all-Time des Pistons (tu as le droit à un sixième homme parce qu’on est sympa).

PG : Isiah Thomas

SG : Chauncey Billups (on joue à deux meneurs, comme à la belle époque!)

SF : Grant Hill

PF : Blake Griffin

C : Ben Wallace

6th man : Hamilton

Quel joueur, actuel ou ancien n’ayant jamais porté les couleurs des Pistons aurais-tu aimé voir évoluer à Detroit ? Pourquoi ?

J’ai beaucoup de respect pour Prince et ce qu’il a apporté aux belles années de l’équipe mais dans le même temps, il y a un joueur au même poste que j’appréciais énormément pour son style de jeu, c’est Paul Pierce. Et je me suis toujours dis qu’il aurait pu parfaitement coller à l’état d’esprit collectif de l’époque et apporter une plus-value énorme.

#MySeason

Ton ressenti sur la saison.

C’est un sentiment en demi-teinte. L’objectif des playoffs est atteint mais que ce fut compliqué. On doit notre présence dans les 8 qu’à un miraculeux run d’un mois à la fin de l’hiver sans lequel on aurait encore terminé en catastrophe à la neuvième place. Lorsqu’on voit comment on a failli tout gâcher dans la dernière ligne droite alors que l’on s’était mis à l’abri, on ne peut qu’être fatigué de cette irrégularité qui nous colle à la peau depuis des années maintenant.

L’effectif, t’en penses quoi ?

Trop faible. On a fait le choix d’aller dans la direction opposée au small ball et ce n’est pas forcément payant. Derrière la paire Griffin-Drummond, il n’y a aucun shooteur fiable pour apporter quotidiennement du scoring et dans le même temps, un manque d’énergie défensive criant, ne pouvant donc pas limiter la casse de nos faiblesses offensives.
Il n’y a pas de supplément d’âme, les role players sont dans l’ensemble trop peu concernés et trop peu utiles, à deux trois exceptions près.

Quel joueur mineur de l’équipe n’échangerais-tu pour rien au monde ? Pourquoi ?

Je ne le vois même pas comme un joueur mineur, tant il est important mais je vais dire Ish Smith. Il est plus qu’un back-up et a sauvé les fesses de l’équipe à chaque disparition de Jackson (et ce n’est pas rare!). J’aime beaucoup son côté underdog, avec son jeu atypique. Tu ne peux décemment pas en faire un titulaire mais, au vu de ses qualités et limites, c’est bien le seul mec auquel on ne peut rien reprocher avec Blake.

Le jeu, t’en penses quoi ? Fais-nous ton analyse en quelques lignes !

Il n’y a pas de jeu. C’est peut être ma plus grosse déception de l’année mais je trouve que Casey n’a pas apporté assez de rigueur et de jeu à l’équipe. Iso Griffin, Iso Jackson, P&R Jackson-Drummond mais à part ça, rien de bien transcendant… C’est sa première saison, offrons lui le bénéfice du doute mais j’en attends plus.

Tu es General Manager des Pistons pendant 24 heures, tu fais quoi ?

Je sais que je vais m’attirer les foudres de certains (coucou Val!), mais je cherche à trader Drummond. Des qualités, il en est rempli: le meilleur rebondeur de la ligue sans aucune contestation possible, très mobile pour sa taille, capable de sacrés chantiers etc. Mais à côté de ça, il est tellement frustre et frustrant… Il donne parfois l’impression de s’en foutre, de ne pas se donner à 100% et ne parvient pas à renverser les matchup qui lui sont défavorables.
On n’a pas besoin de deux leaders dans la peinture, Griffin domine assez tout seul et un chien au poste de pivot qui apporterait défensivement serait suffisant. Du coup j’irai chercher une véritable force offensif sur les postes extérieurs pour soulager l’attaque. Mieux vaut 22/25 pts assurés chaque soir avec des éclats à 30 voire 40 que 15 rebonds… Un Beal, un McCollum, un Walker même.

Merci Alexandre pour ta participation.

Laisser un commentaire