6 minutes 4 ans

Désormais éliminés des Playoffs après le sweep infligé par Milwaukee, les Pistons concluent officiellement leur saison avec les traditionnelles déclarations finales qui résument l’année écoulée.

Interviewé par les médias locaux présents dans la dernière conférence de presse, Blake Griffin revient sur sa première saison complète à Detroit. Sur le plan collectif, il se montre fier de l’équipe pour s’être battu jusqu’au bout même s’il ne peut être pleinement satisfait. D’un point de vue individuel, Griffin est ravi d’avoir fait taire les critiques en prouvant quel joueur il est devenu après un travail de longue haleine :

« Je ne suis pas nécessairement heureux mais fier de cette équipe. Pendant plusieurs années, j’ai entendu beaucoup de négatif et je n’y croyais pas car je me fiche de ce que vous faites, de qui vous êtes et de votre capacité à résister en tant que personne. Sinon cela vous fatigue et vous affecte. Cette année m’a aidé à me calmer. J’ai toujours cru en moi mais il est toujours bon de jouer une saison en montrant ce sur quoi on travaille ou les choses qu’on vous a dit incapables de faire pendant longtemps. Cette saison est une fondation. »

BLAKE GRIFFIN

Malgré le retour en Playoffs et la saison monstrueuse de Blake Griffin, les Pistons ont plus que jamais besoin de changements, notamment sur les lignes extérieures afin de combler les lacunes au shooting et en défense sur le périmètre. Si la flexibilité financière sera une nouvelle fois faible à cause d’un salary cap trop rempli, le franchise player maintient sa totale confiance au nouveau front office arrivé il y a un an :

« Je ne suis pas ici pour prendre des décisions. c’est au front office de le faire. Ed (Stefanski) et tous ces gars font un très bon travail depuis le peu de temps je les connais. Ils ont un projet, des plans, une idée et une direction. Cela ne devrait pas se réaliser du jour au lendemain en raison de la situation financière mais ils ont une grande compréhension de cela. Ils ont mis en place un plan depuis le premier jour et parfois, il faut modifier et changer les choses, mais je fais pleinement confiance à leur leadership et à leur direction. »

BLAKE GRIFFIN

Néanmoins, l’ailier-fort de 30 ans précise qu’il n’hésitera pas à conseiller Ed Stefanski, Arn Tellen ou Tom Gores si ces derniers venaient à frapper à sa porte lors de l’inter-saison – bien qu’il ne soit pas le type de personnes à se plaindre auprès des dirigeants :

« S’ils me demandent mon avis, je donnerai bien sûr mon opinion la plus honnête. Je n’ai jamais été le genre de joueur à faire des demandes, juste parce que parfois, en tant que joueurs et entraîneurs, nous voulons gagner immédiatement, ce qui est très important certes, mais pas au détriment de l’année suivante. »

BLAKE GRIFFIN

Souvent critiqué pour un supposé leadership stérile, Blake Griffin a prouvé qu’il était capable de prendre une équipe limitée sur ses épaules pour l’emmener en Playoffs. Auteur d’une saison monstrueuse, il a continué à développer sa panoplie offensive et technique pour devenir un leader encore plus complet.

source image : AP

Laisser un commentaire