4 minutes 3 ans

A l’approche de la Draft, les Pistons vont prochainement organiser des workouts afin de tester certains prospects. Il est donc l’heure de présenter les possibles cibles visées par Detroit avec leur quinzième choix.

CARTE D’IDENTITÉ

  • Nom : Brandon Clarke
  • Date / Lieu de naissance : 28/04/1999 à Anaheim (Californie)
  • Taille : 2,04m
  • Poids : 94kg
  • Nationalité : canadienne
  • Université : Gonzaga
  • Poste : SF/PF
  • Stats 2018-2019 :
    • Mn : 28.1
    • Pts : 16.9
    • Rebs : 8.6
    • Ass : 1.9
    • Stls : 1.2
    • Blks : 3.2
    • FG: 68.7%
    • 3pt : 26.7% (4-15)
    • FT : 69.4%

PRÉSENTATION

Après deux saisons à San José State, Brandon Clarke est parti continuer sa mutation à Gonzaga où il a suivi une courbe de progression impressionnante que l’on remarque peut-être pas dans les stats mais au-delà de la bête athlétique et physique et du monstre défensif qu’il représente, Clarke est un joueur intelligent et bosseur possédant le sens du collectif et du sacrifice pour l’équipe. Il a d’ores et déjà inscrit son nom dans la légende universitaire grâce à son match face à Baylor où il est devenu le troisième joueur à enregistrer une prestation à +35 points avec +5 contres rejoignant ainsi Shaquille O’Neal et David Robinson. Mature et expérimenté, Brandon Clarke est déjà âgé de 23 ans mais sa mentalité permet d’esquisser des espoirs de progresser encore notamment au shooting où il montre des débuts de satisfactions.

PROFIL DE JEU

  • Points forts : gros athlète, QI, défense individuelle et collective, joueur d’équipe, finition au cercle et mi-distance
  • Points à travailler : passe, handle, trouver son rôle
  • Points faibles : tir en chantier, petit pour un golgoth

La suite sur le site d’Envergure : https://www.envergure.co/prospect/14/brandon-clarke

–par Alexandre Berthaud d’Envergure

FIT AVEC LES PISTONS

Quand on regarde bien le profil de Brandon Clarke, on remarque qu’il coche beaucoup de cases attirantes. Son explosivité, son impact défensif, ses qualités athlétiques et son caractère mis au service de l’équipe le rendent vraiment attractifs pour de nombreuses franchises, même Detroit qui a souffert par moment d’un certain manque d’étincelles ou de piles électriques. Néanmoins, il subsiste deux problèmes qui pourraient freiner les Pistons : son poste (avant tout un 4 en NBA, et non un 3) et son shoot encore trop faible alors que Detroit veut progresser dans ce secteur.

–par Valentin Feuillette de Pistons France

source image : AP

Laisser un commentaire