7 minutes 3 ans

Arrivé à Detroit de manière inespérée voire utopique, Sekou Doumbouya semble déjà faire l’unanimité de l’autre côté de l’Atlantique, notamment après sa conférence de presse. Les dirigeants ont encore du mal à réaliser ce choix inattendu.

Pourtant donné dans le top 10, Sekou Doumbouya est tombé jusqu’à la quinzième position pour se voir sélectionné par les Detroit Pistons. Interviewé par le Detroit News, Ed Stefanski est revenu sur ce véritable miracle de la Draft que les dirigeants n’avaient absolument pas prévu surtout après l’excellent workout privé (ouvert aux franchises) réalisé à Dallas par l’ailier franco-guinéen :

« Il a vraiment réussi un gros workout et a rentré énormément de tirs. Et je dis bien énormément. On est très chanceux. On n’avait pas du tout imaginé que ça allait arriver. Mieux vaut être chanceux parfois et c’est ce qui arrivé l’autre soir. Nous ne l’avions pas vu venir. Je suis surpris que nous ayons pu le récupérer. »

ED STEFANSKI

Quelques jours avant la Draft, des sources annonçaient la possibilité de réaliser un trade afin de monter dans cette cuvée – ce que Stefanski a confirmé à plusieurs reprises et qu’il n’a pas hésité à répéter récemment. Cela semble aujourd’hui logique quand on sait à quel point Detroit était intéressé par Sekou. Finalement, les Pistons n’ont pas eu besoin de sacrifier des assets pour sélectionner leur cible prioritaire :

« On a essayé de monter à la draft, mais les équipes étaient tellement gourmandes. On ne pouvait pas mettre notre futur en danger pour grimper. Je suis heureux de ne pas l’avoir fait. Souvent, la draft vient à vous. »

ED STEFANSKI

Dans une petite interview, Andre Drummond avait donné quelques indices sur le profil que recherchait la franchise du Michigan dans cette Draft : « nous sommes à la recherche d’un ailier, un ailier de grande taille si possible ». Et une chose est sûre, Doumbouya coche beaucoup de cases qui correspondent aux besoins de Detroit (taille, poste, physique, défense, potentiel, athlétique…) – de quoi avoir enfin un gabarit susceptible de jouer face à des Giannis, KD ou LeBron :

« Nous avons finalement un gars avec de la taille. Nous avons beaucoup de joueurs entre 1m98 et 2m01. En plus, il a un gros potentiel. On doit travailler avec lui pour le développer, mais on aime beaucoup de choses chez lui »

ED STEFANSKI

Souvent critiqués pour leur manque de potentiels à développer (en dehors de Luke Kennard), les Pistons se retrouvent avec le plus jeune joueur de la cuvée 2019 (né le 23 décembre 2000) annoncé avec un plafond relativement très haut. Avec le staff de Dwane Casey réputé pour avoir permis à de nombreux jeunes d’exploser à Toronto (Siakam, VanVleet, Powell, Anunoby…), Doumbouya peut inspirer à suivre le même chemin dans le Michigan :

« Il a 18 ans. Tout le monde va le regarder et les experts vont dire qui a eu les meilleurs choix et ce qui va se passer. Nous le saurons probablement dans deux ou trois ans si c’est un steal. Ce soir, nous sommes vraiment heureux qu’il soit tombé en 15ème position. »

ED STEFANSKI

Afin de confirmer tous les scouting reports effectués par Gregg Polinsky, Malik Rose ou encore Pat Garrity (membres du front office), Ed Stefanski a appelé Dwight Hardy, Isaiah Miles et Jordan Taylor à savoir les anciens coéquipiers américains de Sekou Doumbouya à Limoges :

« Ils étaient tous les deux excités et ils m’ont fait le même scouting report. Tout d’abord en tant que personne ils m’ont dit quel super jeune homme il est, et quel excellent coéquipier il a été. Puis il aime jouer au basket. C’est la meilleure chose que tu peux entendre. »

ED STEFANSKI

Parfois les étoiles s’alignent sans aucune raison dans un marasme total et c’est actuellement ce qui se passe à Detroit. Jouer les Playoffs et se retrouver avec l’un des potentiels les plus attendus de la cuvée est un scénario frôlant la perfection. Au tour de Sekounator de confirmer !

source image : USA Today

Laisser un commentaire