7 minutes 3 ans

La saison 2019-20 pourrait bien être celle d’Andre Drummond. Dernière année de contrat, début de projet ambitieux des Pistons, confiance aveugle de Dwane Casey, le pivot est attendu au tournant et son coach le voit bien encore progresser.

Au micro de Keith Langlois, Dwane Casey a donné quelques infos sur la situation du poste 5 de Detroit. La Pistons Nation quant à elle attend toujours plus du numéro 0 qui n’a jamais réellement fait l’unanimité. Et si c’était pour cette année de passer ce fichu cap qui ferait de Drummond l’un des tous meilleurs à son poste ? En tout cas, Dwane Casey l’affirme, son joueur est prêt à relever le défi.

« Tout d’abord, sur sa condition générale. Il n’a jamais été aussi en forme depuis que je suis avec lui. Il est mince, son taux de masse grasse est bas, il a religieusement travaillé à Las Vegas avec Tim Grgurich et Sean Sweeney durant tout l’été, deux ou trois fois par jour. Rien que ça, ça va rapporter gros. Quand je le regarde sur les pick-up games, il court comme un lapin ! » 

DWANE CASEY

Déjà que Drummond est connu et reconnu en NBA pour être un monstre physique et athlétique, le fait de savoir qu’il s’est entraîné sérieusement durant l’été, ça promet. Néanmoins, les qualités sur lesquelles s’appuient le pivot depuis des années dans le jeu ne suffisent plus à contenter son coach. Andre Drummond doit être plus complet, étoffer sa palette pour se rendre encore plus performant, mais dans quels secteurs en particulier ? Coach Casey a sa petite idée, et ça se divise en trois axes.

« Il y a aussi sa prise de décision. Même si nous avons un peu suspendu son expérience avec le tir à 3-points sur la deuxième partie de saison, malgré tout, il doit faire le bon choix quand il a le ballon en main. Il fait un excellent travail, bien meilleur que l’an dernier. C’est une chose sur laquelle il a travaillé cet été, avoir la bonne lecture de jeu. Avec lui, les équipes essaient de jouer petit avec des gars de 2m ou 2m05. Mais il a la capacité, l’agilité, la vitesse et la rapidité qui font qu’il peut sortir sur ces gars et défendre sur eux. Ça lui donne aussi un avantage en attaque, où il se retrouve dans une situation de pick-and-roll, avec un petit face à lui, il peut placer un jump hook ou ressortir. C’est la troisième chose qu’il va devoir faire, mieux finir près du cercle. C’est un si bon rebondeur offensif qu’il doit être capable de finir une fois qu’il récupère le ballon » 

DWANE CASEY

Résumons donc ces paroles. Drummond doit progresser significativement dans trois secteurs : Sa prise de décision en attaque, la défense sur les extérieurs sur les changements défensifs et la finition près du panier, que ce soit en situation de pick and roll ou sur rebond offensif.

Voilà ce qu’il reste à faire à notre Big Penguin s’il veut satisfaire son coach et se rendre essentiel à l’équipe. D’autre part, DeDe a tout intérêt de faire le maximum lors du prochain exercice, surtout par rapport à sa situation contractuelle. En effet, puisqu’il a affirmé vouloir tester le marché l’été prochain dans l’optique d’empocher le pactole lors de la free agency. En tout cas, si les progrès sont effectifs durant la saison, nul doute que les Pistons sortiront le chéquier pour conserver leur pivot, déjà présent dans l’effectif depuis 8 ans. Espérons qu’il en soit capable.

source image : Yahoo

Laisser un commentaire