7 minutes 3 ans

Quand Sekou Doumbouya a débarqué aux Pistons en juin dernier, les comparaisons avec Pascal Siakam ont rapidement fusé. Bonne nouvelle le MIP 2019 a déjà pris contact avec le rookie de Detroit.

Interviewé par The Athletic, Pascal Siakam s’est dit vraiment étonné mais fier des propos tenus par le rookie des Pistons lors de sa conférence de presse au lendemain de sa draft. Pour rappel, Doumbouya avait affirmé que Siakam était son joueur préféré et un exemple à suivre.

L’ailier-fort des Raptors a confirmé avoir déjà discuté avec le joueur de Detroit (les deux étant francophones, qui plus est) pour lui donner quelques conseils. Il compte garder contact avec Sekou Doumbouya par l’avenir afin de jouer un rôle de mentor, exactement ce que Luc Mbah a Moute avait fait pour lui lors de son arrivée aux Etats-Unis à l’âge de 16 ans :

« Nous avons discuté, on parle tous les deux français donc il y a une connexion. C’était une conversation cool, j’ai appris à le connaître un peu mieux. Je lui ai dit que s’il avait besoin de quoi que ce soit j’étais là. Je lui ai aussi donné mon numéro, au cas où il avait besoin de me parler. Je pense que c’est très important d’avoir quelqu’un pour ça. Son futur est brillant. » Pascal Siakam

Parmi les principaux conseils, Siakam a suggéré au jeune ailier de 18 ans de travailler pour progresser et développer son jeu. Rappelons qu’avant de devenir le monstre qu’il est aujourd’hui, Pascal Siakam a réalisé quelques passages en G-League avec les Raptors 905 :

« Quand on a parlé, je lui ai dit de s’améliorer et de comprendre qu’il ne pouvait pas être jugé actuellement. Il doit travailler pour sa prochaine opportunité. Quand le moment sera venu, il faut qu’il soit prêt. C’était vraiment le seul conseil que je pouvais lui donner. Je lui ai aussi dit qu’il devait s’entourer des bonnes personnes. » Pascal Siakam

Comparé à Siakam par les scouts NBA depuis deux ans, Sekou Doumbouya partage beaucoup de similitudes avec le Camerounais, à commencer par leur premier coach NBA. Dwane Casey affirme reconnaître un grand de nombre de points communs entre les deux :

« Un des points communs est leur capacité à courir. Sekou est un avion de chasse sur le terrain, comme Pascal (Siakam). Il devrait accélérer notre jeu. Il est aussi athlétique, peut sauter rapidement… Leur envergure est probablement la même et, encore une fois, leur moteur est très similaire. » Dwane Casey

Encore très jeune, Sekou Doumbouya représente un véritable diamant brut à polir comme l’était auparavant Pascal Siakam. A l’origine du développement de ce dernier, le coach des Pistons espère reproduire le même chemin avec l’ailier franco-guinéen :

« Leur début de carrière est similaire aussi. Je n’aime pas dire cela mais Sekou est un talent brut, comme Pascal l’était. Ce dernier est venu aux USA à l’université. Mais les deux ont commencé par le foot. Pascal est arrivé où il en est aujourd’hui et Sekou va essayer de le rejoindre. La seule façon qu’il y arrive, c’est par le travail. » Dwane Casey

Aussi interrogé à ce sujet, Sekou Doumbouya réitère son bonheur de pouvoir travailler avec Dwane Casey qui sait comment développer les jeunes joueurs comme il a pu le faire à Toronto (VanVleet, Siakam, Powell, Poetl, Anunoby…) :

« J’aime tout chez lui, surtout ce qu’il a fait avec Toronto quand l’équipe était encore en développement, j’aime ce qu’il a fait de Pascal Siakam, c’est un de mes joueurs préférés en ce moment. Je suis heureux de pouvoir travailler avec lui. » Sekou Doumbouya

Pour le moment, Sekou Doumbouya a été envoyé en G-League chez le Grand Rapids Drive qui débutera leur saison ce samedi. De quoi parfaire son basket dans un rôle de leader.

source image : Getty

Laisser un commentaire