5 minutes 3 ans

Après un départ très bon, des problèmes de fautes et de défense, les Pistons n’ont pas su décrocher la victoire à Indiana (112-106).

Dure défaite pour les joueurs du Michigan. Après avoir réalisé un premier quart temps de très haut niveau, les fautes évitables d’Andre Drummond ont permis aux Pacers de prendre l’avantage sous le panier dans un premier temps. De nombreux rebonds offensifs ont été convertis par les joueurs de l’Indiana, cela a aussi démontré une certaine fainéantise des Pistons sans Drummond au rebond.

Ce que l’on ne pourra pas enlever aux Pacers, c’est l’envie qu’ils ont montré durant tout le match des deux côtés du terrain, là où les Pistons se sont plusieurs fois vus être peu créatifs et arriver au bout de la possession à tenter des tirs contestés de loin. Les Pacers réussissaient plus souvent leurs drives et leurs tirs. La défense des Pistons en l’absence de Drummond était un véritable gruyère laissant les drives faciles ou des shooteurs libres qui étaient ce soir très en formes.

Heureusement tout n’a pas été négatif dans ce match puisque Luke Kennard nous a éblouit d’une très belle prestation offensive et est resté régulier sur le match tout entier (29 points à 4 sur 9 à trois points), leader offensif sur ce match donc il nous montre qu’il peut endosser ce rôle en l’absence de Rose ou Griffin ; épaulé par Galloway (19 points 45% au tir) qui a rentré plusieurs bon tirs sur la fin de match pour essayer de recoller au score.

« L’entraîneur nous a parlé de discipline, de cohérence avec tout ce que nous faisons et je pense que nous nous améliorons, c’est vraiment le cas. Les sensations dans le vestiaire sont vraiment très bonnes. Tout le monde veut faire la bonne chose. Mais nous devons nous discipliner et nous tenir responsables. » Luke Kennard

Quant à Drummond, il a été plutôt frustrant à regarder jouer faisant des fautes bêtes et évitables en poussant ses opposants, quelques écrans illégaux, mais il a distribué beaucoup de caviars et on l’a beaucoup vu balle en main organiser le jeu : 8 passes décisives 13 rebonds et 15 points à 42% au tir avec une régularité intéressante en seconde période. Mais sa troisième faute a modifié le scénario du match, surtout qu’elle était inutile :

« Je ne sais pas à quoi il pensait. Dans cette situation, tu ne tentes pas pas une interception au milieu du parquet en poussant un gars. Alors qu’il jouait pourtant bien. Nous jouions vraiment bien. Cela a modifié le match, totalement. » Dwane Casey

Prochain match lundi face aux Wolves durant lequel Drummond ne pourra pas se permettre ces fautes face à KAT si il veut remporter ce match…

Source image : NBA.com ; Ron Hoskins

 

Laisser un commentaire