8 minutes 3 ans

Après un mois désormais de compétition assez difficile pour Detroit, on pourrait tout mettre sur le dos des blessures, mais ce ne serait pas une réalité, et le staff semble l’avoir compris.

« Le calendrier ne va pas changer » rappelle Casey

Le minimum que l’on puisse dire de ce début de saison est qu’il est mitigé, vraiment mitigé. Après un très bon season-opener contre Indiana, et un bon apport du banc, les prémices de ce qu’on pouvait attendre de cette équipe se confirmaient. Mais nous sommes dans la jungle de la NBA, et les athlètes sont soumis à une activité physique extrême. Les blessures ne font pas tout selon le coach Casey :

« On ne peut pas s’apitoyer sur notre sort. C’est le lot de joueurs que nous avons aujourd’hui et nous devons en tirer le meilleur. Ils ne vont pas changer le calendrier donc il va falloir que le « gars d’après » se sente prêt à prendre ses responsabilités. » Dwane Casey

Toutes les équipes doivent s’adapter perpétuellement dans cette ligue, Détroit ne déroge pas à la règle, même si c’est difficile selon Langston Galloway, surtout au niveau de la cohésion de l’équipe :

« Ça a été difficile.

Dans la NBA, vous avez toujours cette mentalité du prochain gars qui doit step-up. Mais ça a été difficile pour trouver qui va jouer avec qui, quel starting-five est le plus intéressant par rapport à l’équipe d’en face.

On doit encore trouver cet équilibre, on va creuser encore plus profond et nous donner les moyens de gagner quelques matches et revenir dans la course. » Langston Galloway

Un retour de Griffin mitigé et un banc qui a du mal à contribuer

Après avoir manqué les 10 premières rencontres de la saison, Griffin est enfin revenu il y a quelques jours et son retour s’avère plus compliqué que prévu. Le numéro 23 tourne en effet à 18 points par match mais en shootant à 35% de moyenne et surtout 19% à 3 points, ce qui est chaotique. Coach Casey reste patient le concernant, et prône le fait qu’il ne faut pas se précipiter pour l’équipe :

« C’est difficile. C’est frustrant de le maintenir à un temps de jeu restreint. C’est dur mais heureusement on va pouvoir allonger ses minutes au fur et à mesure.

Je sais que c’est compliqué pour lui et pour Derrick de trouver un rythme, mais également pour l’équipe. Mais il faut être patient, nous en sommes là aujourd’hui et il faut tirer le meilleur de la situation actuelle.

Nous pensions que nos remplaçants allaient jouer un rôle fondamental pour l’équipe. Maintenant la plupart des joueurs importants commencent le match.

Comme je l’ai dit il y a une petite semaine, c’est un marathon. C’est la mentalité de tout le monde dans cette conférence Est ». Dwane Casey

Le banc a pris également un gros coup. Nous avons bien vu que sans l’apport de Rose en sortie de banc, la second unit était d’une faiblesse assez folle. Malgré quelques joueurs qui essaient de step-up, ça reste vraiment peu attrayant. Kennard, qui nous offre un bon début de saison en globalité, croit dur comme fer en cette équipe :

« Nous savons qui nous avons dans le vestiaire et ce que tout le monde peut faire. Je pense vraiment que nous avons une très bonne équipe, et que plus nous jouerons ensemble plus le jeu sera fluide. On doit faire en sorte de donner le meilleur de ce qu’on peut donner, peu importe qui peut jouer ou non. On a juste à jouer dur et continuer à être ensemble. » Luke Kennard

Deux choses que l’on peut remarquer tout de suite : personne ne se cache derrière les excuses, et l’impression générale est qu’il faut laisser du temps à cette équipe. Malheureusement, chaque match est important, et ce mauvais début de saison va peut-être se faire ressentir lors du run final pour une possible place en Playoffs. Laissons effectivement ( un peu ) de temps à cet effectif, mais rien n’est sûr le concernant. On peut très bien envisager un gros mouvement de joueurs en pleine saison, ce ne serait pas impensable.

source image : The Star