5 minutes 3 ans

Apprécié par les fans mais longtemps considéré comme surpayé ou optionnel, Langston Galloway réalise un début de saison parfait et est sur le bases de son meilleur exercice en carrière. Zoom sur les raisons qui ont considérablement modifié son statut dans l’équipe passant de « asset pour un trade » à « joueur indispensable au banc ».

Un shooteur à l’efficacité létale

Si sa capacité à prendre feu au large a toujours été l’une des forces, Langston Galloway a réussi à progresser davantage dans ce domaine en témoigne ses pourcentages aux shoots qui dénotent d’une efficacité précieuse dans le domaine : 43.0% à trois-points (pour 35.5% la saison passée) avec aussi un très solide 90.0% sur la ligne des lancers-francs. En catch and shoot, Galloway a réussi 46 trois-points, ce qui fait de lui le quatrième dans ce domaine de toute la ligue. En dehors de sa réussite insolente, ses choix de shoots sont réellement plus judicieux que les années précédentes où il avait tendance à forcer ses tentatives sans varier son jeu. Pour imager, il shoote quand il est dans son spot, sinon il drive plus souvent avec une bonne réussite.

Une véritable régularité

Rentrer des shoots est presque devenu simple et courant dans cette NBA moderne. Pour devenir un spécialiste, un artilleur, un vrai expert du shooting au large, cela demande pas seulement une réussite insolente mais de la régularité. Et cette saison, l’arrière de 28 ans combine avec une solide constance des prestations indispensables au collectif de Detroit : en 24 rencontres, il a dépassé la barre des 10 points ou plus à dix-sept reprises dont une performance à 20 points et son career high à 32 points. Mettre trois ou quatre shoots du parking est presque devenu une habitude, une valeur sûre pour Galloway. Et dans le jeu offensif prôné par Dwane Casey, il devient rapidement indispensable.

Que faire cet été ?

Plus les jours passent, plus sa côte sur le marché augmente de manière surprenante à l’image de Reggie Bullock auparavant passé par Detroit où personne s’attendait à cette explosion fulgurante. Les Pistons devront réfléchir sagement à leur décision concernant le dossier Langston Galloway. L’arrière est dans sa dernière année de contrat et si la franchise du Michigan aura vraisemblablement une large enveloppe avec tous les contrats finissants, pas certain que Galloway soit la priorité absolue l’été prochain, surtout si Andre Drummond n’active pas son option (ce qu’il fera). Pourtant un shooteur aussi régulier et fiable est une perle rare. Dilemme. Encore un.

source image : NBA.com

Laisser un commentaire