6 minutes 3 ans

Après la victoire très convaincante à Houston, la Pistons Nation était en attente d’une nouvelle prestation solide à domicile face à Washington. Et bien non, Detroit a une fois de plus été fidèle à son irrégularité. Score final : 133-119.

Comme à son habitude, le bon Keith Langlois a été recueillir les paroles de quelques protagonistes en fin de match. Forcément déçus par cette copie hideuse rendue par les Pistons, les joueurs ainsi que le coach sont conscients que c’est leur manque de rigueur défensive qui leur a coûté la défaite. Ce n’est pas Dwane Casey qui dira le contraire.

« Vous donnez 43 points à l’adversaire au premier quart, voilà ce qui a fait le match. Vous laissez une équipe scorer à sa guise… nous avons vraiment eu du mal. Tout ce dont on avait besoin, c’était de jouer notre jeu comme nous savons le faire. Nous ne sommes pas arrivés avec la même disposition que nous avions contre Houston, et dans cette ligue quand vous avez une approche comme celle-là, de mauvaises choses se produisent. » Dwane Casey

Difficile d’aller à son encontre. En effet, les Pistons n’ont su à aucun moment contrer les velléités offensives des Wizards emmenés par un Beal de gala. Du coup, Detroit a passé la rencontre à courir derrière le score sans jamais le rattraper, la faute à l’incapacité de faire des stops en défense. D’ailleurs Markieff Morris, pour qui ce match avait forcément un goût spécial en référence à ses belles années Wizards, a bien compris tout cela.

« Nous avons été incapables de faire des stops. Nous ne pouvions pas vraiment pas faire de stops, et cela durant tout le match. Ils ont marqué 133 points, donc ce n’était pas seulement dans le quatrième quart. Ils ont su nourrir de ballons leurs meilleurs joueurs. Brad a fait un super match, ses coéquipiers ont rentré quelques tirs dans le quatrième quart et nous avons été tout simplement impuissants. » Markieff Morris

Cette défaite est dure à avaler car on a réellement l’impression qu’avec un peu plus de concentration et d’envie, les Pistons auraient sans doute pu repartir avec la victoire. Malheureusement, quand on s’appelle les Detroit Pistons, on est abonné aux montagnes russes en terme de contenu et de cohérence. En tout cas, le coach a tenu à prendre ses responsabilités.

« Je prends la responsabilité. Je ne les ai pas bien préparés pour ce match. Nous sommes arrivés comme des poules mouillées et ils en ont profité pour nous agresser. Ils ont été très efficaces en mettant le pied sur l’accélérateur dès l’entame. Le premier et le dernier quart ont été les témoins de notre mauvaise approche. » Dwane Casey

Sur ce genre de contre-performance,les absences de Blake Griffin et d’Andre Drummond ne sont pas une excuse tellement l’envie n’y était pas en défense. Espérons que l’équipe relève la tête au plus vite car les grosses échéances pointent déjà le bout de leur nez.

source image : The Toledo Blade

Laisser un commentaire