11 minutes 3 ans

La rédaction de Pistons France vous propose un bref retour sur les derniers jours écoulés dans le Michigan parce qu’un roadtrip à l’Ouest de cinq matchs est toujours une étape importante dans une saison, surtout quand il survient en pleine période de crise à l’approche de la mi-saison.

Spurs, Jazz, Clippers, Warriors et enfin Lakers. Un programme bien chargé qui s’annonçait compliqué pour des Pistons toujours démunie de Reggie Jackson, Luke Kennard, Markieff Morris et Blake Griffin. Sans surprise, la franchise du Michigan a empoché qu’une simple victoire attendue à San Francisco pour quatre défaites additionnelles. Néanmoins et malgré ces résultats, il s’est passé beaucoup de choses lors de ces dix derniers jours à Detroit qui méritent d’être (re)passées à la loupe. Alors let’s go.

L’éclosion de la jeunesse

Commençons par l’élément le plus important de ces derniers matchs : le développement des jeunes. A la surprise générale face aux Clippers, Dwane Casey a décidé de lancer le rookie français Sekou Doumbouya dans le cinq majeur afin de palier la nouvelle blessure de Blake Griffin – une mission facile pour le franco-guinéen qui a dû défendre face à Kawhi Leonard et Paul George. Loin d’être ridicule, il a été l’auteur de passages défensifs très intéressants, tout en grattant son premier double-double au passage (10 points 11 rebonds). Quelques jours plus tard contre les Warriors, notre Sekou national remet le couvert avec un deuxième double-double (16 points 10 rebonds) alors qu’il a été défendu par Draymond Green jusqu’à l’expulsion de ce dernier. Et contre les Lakers hier, nouvelle mission pour l’ailier de 19 ans qui s’est retrouvé à devoir limiter LeBron James et sur de courtes séquences Anthony Davis. Six fautes commises certes, mais une agressivité et une concentration déjà impressionnantes pour son âge où il n’a pas eu peur de coller le quadruple MVP en le forçant à prendre des fadeways compliqués. En l’espace de quelques jours, Sekou Doumbouya (que les américains surnomment déjà Doomsday et Dr. Doom) s’est attiré les éloges de Blake Griffin, Andre Drummond, Dwane Casey et Langston Galloway. Une confirmation que son plafond est énorme et que son développement peut être monstrueux.

Mais d’autres jeunes ont profité de ce séjour de l’autre côté du pays pour continuer à se montrer. Déjà auteur d’une très bonne saison, Bruce Brown (11.2 points 4.2 rebonds 4.0 passes 2.0 steals sur le roadtrip) a enchaîné des prestations complètes avec l’attitude habituelle qu’on lui connaît : cette hargne, cette agressivité, cette envie constante de gagner qui le caractérisent si bien. Meneur ou arrière, Brown progresse en alternant les rôles : meneur-défensif qui organise / combo-guard qui drive. Plus les jours passent, plus il prouve officiellement son statut dans le projet des Pistons, tout comme Christian Wood (10.0 points 6.5 rebonds en sortie de banc sur ces cinq matchs). Belle surprise de la saison, l’intérieur de 24 ans est toujours régulier et voit son rôle grandir dans la rotation. Aligné avec Drummond sur certaines séquences, il s’adapte parfaitement à l’adversaire et aligne des performances précieuses en défense comme en attaque : dunk en force, drive avec touché, shoot à trois-points. Dans la famille des « surprises inattendues », on demande le cousin ukrainien Svi Mykhailiuk (13.8 points à 40% au large durant le roadtrip). Encore un jeune joueur que Dwane Casey a sorti de son chapeau magique en le responsabilisant en attaque. L’ancien joueur des Lakers se démarque beaucoup mieux, accumule une vraie confiance aux shoots et devient lui aussi un joueur capital dans le système.

Sekou Doumbouya, Bruce Brown, Christian Wood et Svi Mykhailiuk ont tous fait bonne impression cette saison (à degré différent) mais ce roadtrip de cinq matchs à l’Ouest représente le climax de leur saison. Un goût de confirmation mêlé à une saveur d’espoir et de curiosité pour le futur.

Toujours autant de défaites

Malgré toute l’envie de bien faire au monde, ce groupe démunie de ses meilleurs joueurs n’a pas réussi à réaliser un seul exploit durant sa visite dans la Conférence Ouest. Une petite victoire contre les Warriors privés de leurs meilleurs joueurs. Un large revers contre les Spurs. Belles résistances offertes face au Jazz, aux Clippers puis aux Lakers mais cela reste insuffisant pour faire chuter ces grosses écuries de la Ligue. Quatre défaites donc en cinq matchs qui creuse encore le bilan général (13 victoires – 24 défaites)  pour une triste 11ème place à l’Est. 

Malheureusement, la franchise du Michigan écume tellement d’erreurs depuis le début de saison (trois défaites contre Charlotte, deux contre Washington et Chicago et une face à Atlanta) que faire bonne impression ne suffit plus pour contenter les fans et les médias. Il faut batailler et essayer de réaliser quelques exploits : hormis les trois victoires contre Indiana et la grosse victoire à Houston, Detroit n’a pour le moment que très peu de matchs références cette saison. De quoi installer le doute quant aux limites de cette équipe…

Une reconstruction enfin envisagée

A la mi-temps du match contre les Clippers, le propriétaire des Pistons Tom Gores a affirmé qu’une réunion de crise allait être organisée dans les prochains jours afin de discuter du projet actuel pour trouver des solutions. Pour la première fois depuis qu’il a acheté la franchise, il mentionne plus ou moins indirectement la possibilité d’une reconstruction : « Nous devons tout analyser : nous ne gagnons pas, donc on doit évaluer la situation. Je pense qu’en tant qu’organisation nous devons nous réunir durant le mois de janvier afin de discuter de certaines choses. »

Effet boule de neige rapide. Il aura fallu moins de 24 heures pour que le gourou d’ESPN Adrian Wojnarowski bombarde le Michigan d’une rumeur fracassante : Detroit et Atlanta discuteraient sérieusement d’un échange autour de Andre Drummond. Plus tard, Yahoo Sports nous rapporte que Dallas, Toronto et Boston seraient également sur le coup. Rien d’imminent mais cela confirme que les Pistons ne sont pas contre l’idée d’échanger leur pivot. Un trade qui tournerait officiellement une page débutée en 2012. Affaire à suivre mais cela pourrait bouger dans les prochains jours.

Sekou Doumbouya titulaire. Des jeunes qui confirment. Des défaites qui s’accumulent. Les premières rumeurs qui explosent. Voici le résumé de ce roadtrip. Tous les feux semblent au vert pour une reconstruction.

source image : AP

Laisser un commentaire