7 minutes 3 ans

Dans une saison compliquée pour l’équipe du Michigan, marquée par de nombreuses déceptions, le cas Wood est une grande satisfaction. L’ancien ailier fort des Pelicans, arrivé cet été, montre des dispositions plus que convenables pour s’installer durablement à Detroit.

La saison de Christian Wood n’était pas assurée dès le départ. Le choix était entre lui et Joe Johnson, finalement coupé à cause de problèmes physiques. Prévu comme cinquième choix dans la raquette, derrière Andre Drummond, Blake Griffin, Markieff Morris, et Thon Maker, Wood s’est vite retrouvé comme première option après Drummond et Morris, avec les blessures de Blake et l’incompétence de Thon Maker.

« Il fait partie de nos jeunes joueurs à developper. Même dans les matchs perdus, il progresse. C’est le but de cette année : s’entraîner et progresser, soutenir les efforts sur de longues périodes. Il montre que de chaque côté du terrain, il n’y a pas grand chose qui lui échappe, offensivement ou défensivement. Je suis sûr qu’il en a marre de m’entendre lui répéter les mêmes petites choses, mais je veux juste faire de lui un meilleur joueur. Parce que le talent est là. Les facilités sont là. Mais les nuances du jeu, les moments de concentrations, le souci du détail, il doit les travailler pour être plus constant » Dwane Casey

Actuellement, Wood est de plus en plus souvent titulaire. Lors du match contre les Lakers, il a commencé sur le parquet, et a fini avec 30 minutes sur le terrain, le troisième plus gros temps de jeu derrière Drummond et Sekou Doumbouya. Sa défense sur Anthony Davis, ainsi que sa capacité à switcher intelligemment sur les autres joueurs ont fait de ce match une partition plus que correcte pour le jeune joueur, qui montre sa capacité à s’adapter à plusieurs rôles.

« Je ne pense pas avoir un poste naturel. Je me sens bien dans le périmètre, que ce soit au poste 4 ou au poste 5. Si le coach voulait me faire jouer en 3, je pense que je pourrais m’y faire. Je peux shooter, écarter le jeu, peu importe le poste. A partir du moment où je suis sur le terrain, je vais tout faire pour produire du jeu. Si je devais me noter, je me mettrais un 15/20. Je pense que j’ai fait et montré des choses que d’autres ne peuvent pas faire sur le parquet, surtout les grands. Je pense que je me déplace bien, que je shoote bien, tout en aidant mes coéquipiers qui sortent du banc. Pour l’instant, je pense que je m’en sors bien » Christian Wood

Avec la blessure de Griffin jusqu’à la fin de saison, et le probable transfert de Drummond, la place est libre pour Wood dans la raquette. D’autant plus que, comme nous avons pu le voir sur les derniers matchs, l’entente avec Doumbouya a l’air de fonctionner. Âgé de 24ans, Christian Wood a un rôle à jouer dans la reconstruction des Pistons, d’autant plus que le potentiel pour progresser est toujours là.

« Ma défense est 10 fois meilleure qu’au début de la saison. Mon shoot est bon depuis le départ. Ces deux points, que j’ai énormément travaillé cet été, sont indispensables pour moi maintenant. J’ai seulement 24ans, je n’ai pas encore atteint mon niveau maximum, mais c’est en cours. Je suis ce processus, et je pense que coach Casey est parfait à mes côtés pour cela. Ca va le faire. Je ne sais pas ce qui va arriver l’année prochaine, mais j’espère être là pour un bon moment. » Christian Wood

Reconstruction ou continuité. Peu importe Christian Wood fait partie du projet et représente la belle surprise de cette saison. Régularité et domination : difficile de demander plus pour un remplaçant NBA.

source image : USA Today

Laisser un commentaire