6 minutes 3 ans

Après une victoire mardi face à cette même équipe, les Pistons ont trouvé le moyen de perdre, à domicile, après une prolongation contre Cleveland, pourtant une des pires équipes de la ligue à l’heure actuelle. Ca commence à sentir le tanking cette histoire..

On ne va pas commencer à dire que cette défaite était interdite. Même si, dans le fond, et malgré les blessures de l’effectif de Motown, l’équipe était quand même censée être bien supérieure à celle de l’Ohio. Si l’objectif, comme annoncé en début de saison, reste les playoffs, cela commence à sentir mauvais pour Detroit, qui pointe à la dixième place de l’est, à 4 victoires de la huitième place. Pourtant, le match en lui-même commençait bien, avec une première mi-temps convaincante voire parfaite pour les Pistons, avec une avance de 11 points à la pause. Néanmoins, la jeune équipe des Cavs a infligé un gros run dans le 3ème quart, pour revenir à seulement 2 points des Pistons, avant de gérer le match en overtime.

« Ils ont un peu de mal. Nous voulions attaquer la peinture et nous y sommes entrés. Mais nous devons nous assurer de continuer à jouer les kickouts. Je pense que le panier semble tellement ouvert que nous oublions que ces drives rentrent et que les bonnes personnes soient ouverts. Nous devons continuer à chercher cela. Je sais que le dernier match, c’était la clé pour nous de gagner était les shoots extérieurs que nous avons obtenus. Et ce soir, nous ne l’avons pas trouvé.  » Dwane Casey

Malgré la défaite, on peut quand même trouver quelques points positifs. Déjà, Andre Drummond. Comme pour la majeure partie de sa saison, grosse partition du Big Penguin, avec 28 points et 23 rebonds très sérieux. Bravo à lui pour se maintenir à un tel niveau malgré un trade qui semble inévitable. Seul bémol, sa défense sur Tristan Thompson/Kardashian, qui a sorti un des meilleurs matchs de sa carrière. Dans la continuité de sa saison, encore une belle performance de D-Rose, notre sixième homme de luxe, en 27 points 7 rebonds 5 passes à 54% au shoot mais auteur d’erreurs fatales en fin de match.

« La vieille théorie selon laquelle vous ne pouvez pas jouer suffisamment pour gagner deux matchs prend place. Nous avons eu des problèmes avec Thompson sous le panier. Lorsque nous avons obtenu des stops, il a fait un sacré travail pour garder les rebonds en vie. Nous avons eu du mal à garder leurs arrières et Tristan Thompson nous trompait un peu avec ses écrans. Le jeu intérieur et le fait de contenir le ballon ont fait la différence dans le jeu. » Dwane Casey

Mais outre ces deux joueurs, qui n’ont plus rien à prouver, il faut saluer la prestation de Bruce Brown, qui commence à devenir indispensable sur le parquet. La polyvalence du sophomore est très intéressante, surtout défensivement (4 steals ce soir), et sa panoplie offensive commence aussi à se renforcer, avec ses 17 points. Match plus discret pour Sekou Doumbouya, sorti tôt avec ses 4 fautes, et Christian Wood, avec un temps de jeu limité.

Enfin, cette défaite était vraiment évitable, mais si Detroit cherche à se placer pour la prochaine draft, elle est compréhensible, et il va falloir s’y habituer pour le reste de la saison. La suite dimanche, contre les Bulls, à la Little Ceasars Arena.

Source image : Pistons.com

Laisser un commentaire