5 minutes 3 ans

Après deux défaites de suite, Detroit renoue avec la victoire grâce à son banc porté par le retour de Reggie Jackson.

Retour de Reggie Jackson donc, on peut dire qu’on l’attendait pas revenir aussi fort que ce soir, bien souligné par George Blaha tout au long de la soirée, on ne dirait clairement pas un joueur qui vient de manquer 40 matchs. C’est donc Derrick Rose qui débute encore une fois ce match et ne s’arrête pas sur sa série de 20 points, se payant le luxe d’un double double (22 points, 11 passes).

La gestion des deux guards a été intéressante, Casey leur a permis de jouer que ce soit avec la second unit ou les titulaires mais également ensemble et pour une première fois depuis 40 matchs, c’est clairement impressionnant. Les lobs envoyés à Wood ont également permis à Jax de tirer parti de ses qualités athlétiques :

« Quand tu peux alterner sur ces deux gars, tu as de la stabilité au poste de meneur. C’est comme ça qu’est la ligue, ceux qui peuvent créer sont sur le terrain. Avoir ces deux là sur le terrain fait la différence. »

DWANE CASEY

La dernière fois Jackson est revenu précipitamment de sa blessure, entraînant une rechute. Pas cette fois-ci où il a pris le temps de retrouver ses pleins moyens. C’est donc avec 22 points et 4 passes décisives que notre meneur fait son retour sur les parquets en cette année 2020.

« Il a travaillé, il a vraiment travaillé. Les gars vont pas revenir avant d’être sûr d’être à 100% et d’avoir joué à l’entraînement, d’avoir été capable de tout donner. Il a pu s’entraîner avec nous, à pleine vitesse et, quand on avait finit il continuait pour se conditionner, préparer son jeu. Je lui donne du crédit pour tout le travail qu’il a fait depuis sa blessure. »

LANGSTON GALLOWAY

C’est donc une victoire porté par les deux meneurs de Detroit ainsi que Christian Wood qui continue ce qu’il sait faire de mieux. (23 points).

Au niveau du jeu collectif, ils ont montré une vraie agressivité avec de nombreuses fautes provoquées tout au long du match qui ont permis aux Pistons de prendre l’avantage en réussissant avec régularité leurs lancers francs (37/44 : 84%)

Pour finir l’apport du banc (63 points) nous montre aujourd’hui sa profondeur sans Luke Kennard qui plus est, son retour permettra clairement au banc de prendre un avantage certain au spacing. Prochain match vendredi soir à Memphis.

source image : USA TODAY