7 minutes 3 ans

A la sortie de la belle victoire des Pistons face à Boston, avec un Sekou Doumbouya meilleur marqueur des Pistons. Svi Mykhailiuk a battu son careerhigh (21 points) et a réitéré dans la foulée contre les Hawks (25 points). Ces performances lui permettent d’avoir comme ambition d’être un joueur majeur de la nouvelle reconstruction de Detroit.

Quand il débarque aux Lakers via la Draft 2018, Svi Mykhailiuk était alors connu comme un jeune artilleur à 3 points sans un potentiel monstre immédiat. Mais notre coach Dwane Casey sait développer les jeunes et l’a prouvé notamment avec les Raptors. Suite à ce déferlement de blessures qu’ont connu les Pistons, la place et l’importance des jeunes dans la hiérarchie se sont vues accroître, et il s’avère que le sniper ukrainien n’est pas qu’un sniper : drive, défense en nette amélioration et finition proche du cercle. Il sait le faire et le reste de l’équipe en est consciente, comme ici avec une déclaration de notre cher Derrick Rose.

« Nous avons tous confiance en lui pour rentrer ses tirs. il se développe ainsi , il choisit quand il doit shooter, quand il faut faire un petit dribble pour s’ouvrir le cercle. J’ai travaillé avec beaucoup de sniper en NBA, Svi a tout ce qu’il faut pour réussir » Derrick Rose

Il est vrai qu’aucun joueur n’arrive en NBA prêt mentalement et physiquement parlant. Tout est une question de confiance et la confiance se gagne au fil des matchs. Avec la blessure de Luke Kennard, Svi a eu plus de temps de jeu et donc plus de temps pour accumuler de la confiance et se montrer :

« Chaque match, chaque situation, chaque expérience vécue par ces jeunes apporte un niveau de confiance qui se construit pour cette année, pour l’année prochaine et pour l’avenir. » Dwane Casey

Depuis une bonne dizaine de match, Svi a une moyenne de 12,3 points, 2,6 passes décisives, pour un pourcentage très intéressant de 46.3 % derrière l’arc sur une moyenne de 6,7 tirs par matchs :

« Il fait de mieux en mieux son boulot, en constante amélioration. Nous savons qu’il peut shooter, mais il a nettement amélioré sa défense et son mouvement avec ballon : éviter les écrans, se placer au bon endroit en défense. il a provoqué une charge avec ce bon placement. il y’a quelques mois ce ne serait pas le cas. » Dwane Casey

Replacés dans la second unit contre Boston lui a permis de jouer plus relâché et ne pas avoir été lancé dans la gueule du loup comme on dit chez nous. Et il est surtout devenu une option offensive souvent utilisé lorsqu’il joue dans cette second unit, ce qui est moins le cas avec les titulaires avec notamment les présences de Derrick Rose et d’Andre Drummond. L’entraîneur s’explique sur ses derniers choix :

« Bien sur que j’aurais aimé garder Derrick et Svi dans la second unit mais avec les blessures de nos stars il fallait utiliser cette période en une bonne expérience pour nos jeunes et donc de jouer beaucoup de minutes, ce qui leur permet de prendre un meilleur rythme et de meilleurs automatismes tous ensemble. Nous avons essayé de rendre cette période difficile en une période collective et enrichissante pour les jeunes. » Dwane Casey

Bien que son arrivée aux Pistons contre Reggie Bullock nous ait laissé sans forcément d’opinion. Croyez moi que ce petit ukrainien va devenir un très bon joueur de basketball, ainsi s’il est possible de le garder pour la reconstruction à venir il peut et deviendra rapidement un des chouchous du roster (mais Sekou sera toujours premier dans nos cœurs).

Source image : Chris Schwegler (getty)

Laisser un commentaire