13 minutes 3 ans

Chaque semaine, la rédaction de PISTONS FRANCE vous propose d’analyser le programme de la semaine à venir pour la franchise du Michigan. Toutes les informations relatives aux matches sont énumérées ci-dessous avec un brève résumé des clefs et autres matchups.

Après une semaine certes catastrophique en terme de résultats, les quatre derniers matchs des Pistons ont tout de même permis à la franchise d’ouvrir les yeux sur la marche à suivre : la reconstruction. La jeunesse est plus que jamais le mot d’ordre pour la fin de cette saison puis pour les années à venir. Du coup, à l’approche de la fameuse trade deadline, les rumeurs s’intensifient autour de Rose, Drummond ou même d’autres joueurs potentiellement intéressants à échanger. Ce qui est sûr pout l’instant, c’est que la régulière continue et que les Pistons devront se présenter sur le terrain peu importe le roster. Et chez Pistons France perso, tant que les jeunes s’éclatent et progressent, on prend. Et quand ça gagne, c’est encore mieux. Quatre matchs au programme cette semaine pour Detroit, c’est parti !

Game 52 : GRIZZLIES (24-25) vs PISTONS (18-33)

  • Salle : FedExForum (Memphis, Tennessee, États-Unis)
  • Date/Heure : Mardi 4 février, 2h00.
  • Liens TV : Fox Sports Detroit / NBA League Pass
  • Starting lineups :
    • Derrick Rose – Bruce Brown – Tony Snell – Sekou Doumbouya – Andre Drummond
    • Ja Morant – Dillon Brooks – Solomon Hill – Jae Crowder – Jonas Valanciunas

Detroit – Memphis acte 2. Lors du match aller à Detroit, les hommes de Jenkins s’étaient imposés solidement grâce à un Dillon Brooks en feu et un Ja Morant clinique dans le money time. Les Pistons n’avaient jamais pu réellement inquiéter son adversaire malgré avoir été dans le match tout le long. Pour la revanche à Memphis, un détail pourrait avoir son pesant de cacahuètes par rapport au match à Detroit : Bruce Brown. En effet, il n’avait pas participé à la première confrontation il y a deux semaines mais sera bel et bien là ce soir. Le chien défensif des Pistons reste d’ailleurs sur une performance flamboyante face à Denver et serait bien inspiré de réitérer ce genre de performance face aux Grizzlies en tentant de limiter Ja Morant au maximum. En effet, si Memphis est une belle équipe collective et combattive, l’animation du jeu reste totalement dans les mains du rookie. Du coup, si Brown parvient à le gêner suffisamment, il y aura alors un moyen d’entrevoir une victoire au FedExForum, d’autant plus que l’antre de Memphis n’est plus la forteresse imprenable qu’elle était au temps du grit and grind. Néanmoins, les Grizz restent sur un mois de janvier très convaincant et n’auront aucune pitié face à des Pistons en plein doute cette saison. Un match a priori à la portée des ours mais les hommes de Casey ont tout de même les armes pour livrer une belle opposition.

Game 53 : PISTONS (18-33) vs SUNS (20-29)

  • Salle : Little Caesars Arena (Detroit, Michigan, États-Unis)
  • Date/Heure : Jeudi 6 février, 1h00.
  • Liens TV : Fox Sports Detroit / NBA League Pass
  • Starting lineups :
    • Derrick Rose – Bruce Brown – Tony Snell – Sekou Doumbouya – Andre Drummond
    • Ricky Rubio – Devin Booker – Kelly Oubre Jr – Miles Bridges – DeAndre Ayton

Il y a quelques temps, les Suns étaient une machine à perdre. Aujourd’hui, ils ont posé les premières briques d’une reconstruction intéressante et proposent du beau jeu grâce à leur backcourt Rubio-Booker complémentaire et leur pivot dominant Ayton qui prend de plus en plus ses marques en NBA. Jouer les Suns n’est plus du tout une partie de plaisir. Le talent offensif est partout et complet. Les joueurs s’entendent sur le parquet et développent du contenu non pas flamboyant mais en tout cas cohérent, à peu près tout le contraire des Pistons. En effet, la différence fondamentale qui existe entre ces deux équipes est que l’une a des certitudes dans son jeu et dans son système tandis que l’autre fait preuve d’une irrégularité maladive, comme à l’accoutumée. Normalement, tout porte à croire que les Suns prendront ce match, mais on a vu à plusieurs reprises cette saison à quel point les Pistons étaient capables de bien jouer ensemble quand l’envie y est et aussi à quel point Phoenix pouvait passer au travers de ses matchs, faute à une jeunesse talentueuse mais parfois trop insouciante et peu disciplinée en défense. Ce Suns-Pistons est typiquement le genre de match qui pourrait basculer assez largement d’un côté comme de l’autre, et ce sera la vérité du parquet qui en aura l’entière décision.

GAME 54 : THUNDER (30-20) vs PISTONS (18-33)

  • Salle : Chesapeake Arena (Oklahoma City, Oklahoma, États-Unis)
  • Date/Heure : Samedi 8 février, 2h00.
  • Liens TV : Fox Sports Detroit / NBA League Pass
  • Starting lineups :
    • Derrick Rose – Bruce Brown – Tony Snell – Sekou Doumbouya – Andre Drummond
    • Chris Paul – Shai Gilgeous-Alexander – Luguentz Dort – Danilo Gallinari – Steven Adams

Peut-être l’un des matchs les plus difficiles à appréhender selon le contexte. En effet, les deux équipes s’affronteront au lendemain de la trade deadline et ces deux franchises pourraient être les plus agitatrices en matière de trade d’ici quelques jours. Même si le Thunder est dans une saison magnifique compte tenu des faibles attentes placées en lui, Sam Presti n’est jamais le denrier quand il s’agit de chambouler son effectif si l’occasion se présente. Chris Paul sera-t-il encore à OKC d’ici là ? Gallinari ? Steven Adams ? Dennis Schröder ? Drummond sera encore à Detroit ? Et Derrick Rose ? En fait, les deux cinq majeurs ci-dessus pourraient être complètement différents d’ici samedi. En tout cas, peu importe l’issue, le Thunder est meilleur que les Pistons cette saison, et de loin. Billy Donovan a retrouvé le goût du coaching grâce au cerveau qu’est Chris Paul à la mène, au talent offensif de la paire SGA-Gallinari et aux autres soldats autour symbolisés par l’éternel Steven Adams au poste de pivot. Le jeu est sérieux, dur, fluide et les Pistons sont beaucoup trop en retard collectivement par rapport au Thunder pour espérer quoi que ce soit. A moins d’une démonstration de force de la jeunesse de Motor City…

GAME 55 : PISTONS (18-33) vs KNICKS (14-36)

  • Salle : Little Caesars Arena (Detroit, Michigan, États-Unis)
  • Date/Heure : Dimanche 9 février, 1h00.
  • Liens TV : Fox Sports Detroit / NBA League Pass
  • Starting lineups :
    • Derrick Rose – Bruce Brown – Tony Snell – Sekou Doumbouya – Andre Drummond
    • Dennis Smith Jr – Reggie Bullock – Marcus Morris Sr – Taj Gibson – Julius Randle

Le Andre Drummond game ? Mais pourquoi allez-vous dire ? Et bien parce que jusqu’à aujourd’hui, les Knicks sont la franchise la plus proche de récupérer le pivot de Detroit et New York est la seule destination que Dre ne repousserait pas. Du coup, pourquoi ne pas imaginer ce match comme le premier de Drummond dans la Motown sous un autre maillot que celui des Pistons ? Les larmes coulent déjà, mais reprenons-nous. Peu importe où sera Dre dimanche, cette rencontre devra obligatoirement être une belle vitrine pour nos jeunes face à un adversaire battable mais néanmoins combattif. S’il faut voir les Wood, Sekou et autres briller, ce sera ce soir là. Dans une saison où les jeunes sont désormais les acteurs principaux, ce genre d’opposition est une bonne occasion pour se montrer et faire un statement game. Que ce soit Sekou, Brown, Wood ou n’importe qui, il va falloir qu’il y en ait qui ressorte avec une belle perf dans les stats comme dans l’impact sur le match. Pressés d’y être, en espéranrt secrètement que ce soit notre Doumbouya national qui crève l’écran plus que les autres…

source image : AP

Laisser un commentaire