5 minutes 3 ans

La prolongation disputée contre Denver a laissé des marques : les Pistons arrivaient à Memphis fatigués, contre des Grizzlies en forme, et surtout réalisant une immense saison. Svi Mykhailiuk et Derrick Rose s’additionnant aux habituels absents, le match paraissait déjà compliqué avant même son commencement.

La tristesse. Ce match est d’une tristesse… 82 points marqués. 82. C’est quand même très peu. Alors, oui, l’absence d’un D-Rose ,qui est indéniablement le leader offensif de l’équipe, explique le manque de points, sans oublier qu’Andre Drummond a rendu une copie très sérieuse ce soir, offensivement. Mais messieurs Sekou Doumbouya et Reggie Jackson? 3/31 au tir à deux ? Sans aucun lancer ? Censés être deux options importantes en attaque, en particulier le meneur, qui a d’ailleurs un rendu intéressant depuis son retour. Puis, constat similaire pour messieurs Maker et Snell, 1/10 à deux. Malgré quelques matchs corrects, Snell marque cruellement de régularité, et on l’a bien vu ce soir. Quant à Maker… Bref.

« Mec, mec, mec… Ouais, c’est toujours compliqué avec si peu de joueurs en capacité de jouer, et qui essaye juste de continuer de se battre. C’est un match qu’on aurait du prendre. Ils ont joué avec plus d’énergie que nous ce soir. (…) Je ne veux trouver d’excuses, mais oui, on avait beaucoup de manque ce soir, que ce soit dans le pressing défensif, en transition, beaucoup de balles perdues après les rebonds offensifs. Ces balles leur donnaient des paniers faciles. Ca nous a tué, et tué le match. » Langston Galloway

A part ça, encore un chantier du Big Penguin, un petit 25/18 sur la tête d’un Valanciunas qui lui a bien rendu. Plus le temps passe, plus l’avenir sans Andre semble plus que compliqué dans le Michigan sans le pivot. Bon match aussi de Brown, ayant bien limité Ja Morant, et on a connu des meneurs plus faciles à défendre que le rookie des Grizzlies. En plus, quelle contribution du banc ce soir. Si on oublie Thon Maker, il n’y avait que Langston Galloway et Christian Wood. Et leur match fut plus que correct. 17points chacun. Plus de 55% chacun. Des responsabilités prises en l’absence des leaders, comme dit précédemment. Ayant chacun été mentionné dans des rumeurs de transfert, on commence à croire qu’ils tiennent à leur place à Motor City.

« C’est une expérience douloureuse pour moi. Je n’en ai pas l’habitude, cela faisait longtemps que je n’avais pas subi ça (les blessures, ndlr). Heureusement, ça touche les joueurs, ils ne sont pas résignés. Vous ne voulez pas leur donner de mauvaises habitudes, car cette mentalité reste dans le vestiaire, et ce que j’essaye d’empêcher. C’est pour ça que je dois me battre, et continuer de persévérer pour ce groupe. » Dwane Casey

Défaite logique donc, contre une équipe playoffable. Prochain match dans deux jours, contre les Suns, et sans savoir véritablement quel effectif sera présent.

Source image : Detroit Pistons

Laisser un commentaire