7 minutes 3 ans

Premier match sans Drummond dans le roster depuis sa draft en 2012, et elle s’est faite sentir cette absence avec en face un Steven Adams qui en a profité en dominant outrageusement la raquette des deux côtés du terrain.

La trade deadline est terminée et avec une volonté de reconstruction assumée du front office du Michigan on pouvait avoir peur de voir une équipe qui laisse les matchs filer jusqu’à la draft, heureusement on a finalement observé une envie battre ce soir. Dwane Casey a été clair à ce propos, même si l’ère de Drummond est fini aux Pistons, le coach continuera à mener les 29 derniers matchs vers la victoire. C’est donc avec de nombreuses absences et des jeunes comme Sekou, Jordan Bone et Louis King, qui étaient le cœur des Grand Rapids il y de cela moins de deux mois que les Pistons s’inclinent à Oklahoma :

« Je sens que tous, du starter au dernier joueur du banc, se sont donnés à fond ce soir. On est entré et avons joué avec notre énergie. Les gars plongeaient au sol. Tu peux pas enseigner le fait de faire des efforts, donc je penses que l’on a fait du bon travail la dessus. » CHRISTIAN WOOD

C’est donc avec un banc extrêmement court que les Pistons ont joué ce soir : John Henson et Brandon Knight ne jouaient pas, six joueurs atteint de blessures/maladie :

« Je pense que l’intensité était présente. Le focus. Ils ont continué à jouer dur. C’est tout ce que je peux demander. » DWANE CASEY

C’était donc à Wood et Maker de combler le départ de Drummond dans la raquette, Wood a été très bon et continue d’impressionner en faisant ce qu’il fait de mieux (27 points 12 rebonds, 5 passes en 35 minutes (3/6 3PM), quant à Maker malgré son season high ce soir en inscrivant 19 points et 7 rebonds, il s’est fait dominer par Steven Adams en attaque comme en défense :

« Adams est une bête sur le terrain. Tu dois aimer le contact dans ce jeu. Tu dois aimer toucher le premier et c’est ce qu’on doit atteindre. » DWANE CASEY

Reggie Jackson a été très bon en attaque, contrairement à sa défense (28 points 3 passes) et a poussé ses coéquipiers pour tenter de raccrocher au score jusqu’à la fin, ça n’a pas fonctionné malgré être revenu à -4 en fin du quatrième quart. Jax a inscrit 15 de ses 28 points dans ce quart.

« On s’est donné à fond. On a beaucoup de jeunes joueurs. Je ne fais que leur rappeler que dans cette ligue, tu dois rentrer sur le terrain, jouer librement, jouer ton jeu et faire des erreurs en prenant des risques. Je penses que les coachs leur ressassent les mêmes choses. Tu vas faire des erreurs, mais tu dois les faire de manière agressive. Vas-y et amuse toi et, rappelle toi, c’est ce jeu que tu aimes. »
REGGIE JACKSON

On peut voir, que Reggie Jackson a endossé le rôle de mentor pour les jeunes, avec le départ de Drummond il devient le plus ancien Piston et va les aider à grandir. En revenant d’ailleurs sur les jeunes, Sekou Doumbouya, est toujours dans la même situation que dans les autres matchs, il est très peu servi en attaque, quant à ses coéquipiers ils ont eu très peu de temps de jeu, Jordan Bone seulement en début de match (10 min) et Louis King également (6 min).

« On déteste tous perdre. Moi-même je déteste perdre sans essayer. C’est le plus important. Je sens que les équipes qui jouent dur dans cette ligue, vont avoir à peu près 35 victoires. Celles qui qui jouent dur et savent comment jouer, environ 40. Les joueurs avec du talent, ça continue d’augmenter. Donc la première chose qu’on essaie de construire c’est une fondation en jouant dur. Personnellement j’essaie de transmettre le savoir qui m’a été donné par mes vétérans à mes jeunes. Je veux juste les voir réussir J’essaie d’être un professeur sur le terrain, j’essaie de leur enseigner, et de leur apprendre à la volée. »
REGGIE JACKSON

Prochain RDV ce soir face aux Knicks.

Source image : NBA.COM

 

Laisser un commentaire