7 minutes 3 ans

Depuis le départ de Andre Drummond, Thon Maker s’est fait une place de choix dans la rotation intérieure des Pistons. Apprécié par son coach et ses coéquipiers, l’australo-soudanais, à défaut d’être un talentueux, convainc par son envie, son esprit de camaraderie et son attitude toujours positive.

En effet, l’ancien intérieur des Bucks sait qu’il a un coup à jouer jusqu’à fin avril. Dans un effectif décimé et dépourvu de force dans la raquette, Maker compte bien saisir chaque minute comme une opportunité de montrer à son coach que sa place en NBA n’est pas discutable. Thon est donc concentré et remonté à l’idée de faire de son mieux à chaque match et à chaque entraînement. Interrogé par un média local, il a d’ailleurs fait part de son état d’esprit actuel.

« Cela m’aide à dormir la nuit (lorsque il s’entraîne dur NDLR) lorsqu’on perd un match et que j’ai justement du mal à trouver le sommeil. Je finis par regarder de nouveau mon match et d’autres de mes matchs également. J’essaie de mettre toute l’énergie de mon corps à la salle de musculation après chaque match. Je me sens mieux d’aller dormir après voir fait cela. » Thon Maker

Et dernièrement, tout ce travail paie. Car avec ses capacités certes modestes, il parvient à augmenter ses moyennes statistiques et donc d’avoir un impact supérieur à celui qu’il pouvait avoir avant la deadline. En effet, le voir faire des double-double, avoir de l’activité dans tous les secteurs du jeu notamment au contre et à trois points et être plus adroit au tir est une petite satisfaction pour les fans lorsqu’on compare cela à son début de saison plus que moyen. Désormais, Maker est concerné, concentré et impliqué dans le projet, et ça se voit sur le terrain.

« Je joue dur chaque possession. Si je me trompe, je me trompe à 100 à l’heure et j’essaie de me rattraper à 100 à l’heure. Certains gars lorsqu’ils se trompent préfèrent baisser la tête ou pointer du doigt quelqu’un d’autre. Dans mon cas, j’essaie de prendre mes responsabilités et de m’améliorer. » Thon Maker

Ce genre de phrases est d’ailleurs bien représentatif de l’attitude du joueur. Un joueur qui joue toujours à fond et qu’on ne voit jamais baisser la tête. Et même si il n’arrive toujours pas à avoir un impact significatif sur les matchs en terme de jeu, il a tout de même réussi à communiquer son état d’esprit combattif au reste du groupe. Une donnée que Dwane Casey a d’ailleurs su relever. Beaucoup décrié et critiqué, le numéro 7 de Detroit peut en effet compter sur le soutien de son entourage chez les Pistons, et justement de son coach qui jusqu’à aujourd’hui lui a toujours attribué sa confiance.

« Il a un moteur incroyable, beaucoup de hustle et joue dur. Il a fait une erreur, OK, il va faire ce qu’il faut pour la rattraper ou pour la compenser. Il l’a fait au dernier match en traversant tout le terrain pour aller contrer un tir. C’est une vraie capacité importante en NBA. C’est une bonne personne, un mec cool qui place l’équipe avant tout. Il fait beaucoup de choses importantes pour le collectif. » Dwane Casey

Si le talent de Thon Maker n’est pas fabuleux, ce dernier fait en tout cas le maximum pour s’améliorer et se faire une place solide en NBA. Mais au-delà de son apport réel sur le terrain, son comportement ultra-positif dans le vestiaire et sa bonne mentalité pourrait avoir son importance dans l’optique de la reconstruction à venir des Pistons.

source image : Detroit Free Press

Laisser un commentaire