7 minutes 3 ans

Cela faisait depuis leur dernier match contre Phoenix, le 5 février que les Pistons n’avaient pas remporté un match. Une rencontre très serrée qui se conclura avec la victoire de Detroit. (113-111)

Du mieux dans le collectif, un Derrick Rose de gala qui nous sort un dernier quart temps de très haut niveau, en soulignant la dernière minute durant laquelle il a rentré des lay-up décisifs. Suivi de Christian Wood et de Brandon Knight qui l’ont bien épaulé. Cette victoire face aux Suns est la septième d’affilé des Pistons.

« Je suis content pour eux. Ils ont bossés. On a eu des camps d’entrainement les semaines passées avec tous les jeunes et leurs évolutions se remarque . Je suis déjà passé par la avant. Ce soir était un grand pas en avant vers la direction dans laquelle on veut aller dans le futur. »
DWANE CASEY

Voici la vision de Casey : deux meneurs entourés d’artilleurs à trois points et de big men mobile qui aident à créer des tirs, font des écrans, roll, passent. Cela à permis à Rose de scorer 31 points en égalisant son season-high, 13 points dans le 4ème quart, quatre points dans la dernière minute, deux paniers contestés par de grands joueurs, le fait qu’il ait la balle en fin de match est une évidence.

Knight quant à lui a pu battre son season-high avec ses 19 points, il a fait beaucoup de bien à l’équipe en entrant de bon tirs du parking (5/11 3PM).

« C’est super. On a pas beaucoup joué ensemble mais ça nous laisse la chance de souffler un peu. On a pas à toujours faire le jeu. On a pas à toujours faire le jeu gagnant. On peut laisser quelqu’un d’autre créer pour nous, ce qui est pour nous deux facile. Cela me fait économiser beaucoup d’énergie. Et je peux faire la même chose pour lui. C’est une bénédiction de pouvoir jouer avec lui. »
BRANDON KNIGHT

Rose et Knight ont tous les deux terminé avec 4 passes décisives. Les Suns essayaient de leur faire perdre la balle dans le dernier quart mais Derrick s’est concentré sur le cercle pour minimiser les déchets :

« Lorsque j’ai eu Ayton plusieurs fois sur moi vers la fin du match, j’ai feinté, passé la balle. A la toute fin du match (dernière minute) je devais prendre ces tirs. Mes coéquipiers croyaient en moi. Ils sont d’accords pour que je prenne ces tirs. »
DERRICK ROSE

C’est donc une volonté du coach, qui décide des rotations de faire en sorte que Rose et Knight soient sur le terrain dans les moments décisifs.

« Plusieurs playmaker est ce dont un roster a besoin. C’est pourquoi il y avait Brandon et Derrick souvent sur le terrain . J’ai toujours eu du succès en faisant jouer plusieurs meneurs dans les matchs. C’est très difficile pour les défense de nos jours. Tu as plusieurs pick & roll, tu as plusieur ballhandler, attaquant. Derrick et Brandon, ils ont su en tirer avantage. »
DWANE CASEY

On ne va pas oublier la superbe prestation de Christian Wood qui finit le meilleur mois de sa carrière avec 19 points, 9 rebonds, 5 passes, 3 interceptions et 1 contre en 35 minutes. Casey a également permis à Donta Hall de jouer son deuxième match de carrière depuis la signature de son contrat de 10 jours pour 13 minutes. Le coach a cité deux raisons de sa foi en Hall : son physique, et sa capacité à trouver des tireurs à trois points en pick & roll.

« Il a fait un super travail sur ce qu’on lui a enseigné. Tu dois l’avoir dans la NBA d’aujourd’hui. La plupart du temps, les pick & roll n’est pas pour le ball handle, ni pour le roller. Tu essaie de créer un momentum, de faire en sorte que la défense fasse une erreur. Il a fait un super travail. C-Wood aussi. »
DWANE CASEY

Prochain rendez-vous dimanche à minuit face aux Kings.

Source image : NBA.COM

Laisser un commentaire