5 minutes 3 ans

Face à une des équipes les plus mauvaises de la ligue depuis quelques années, Detroit a perdu un match, mais a également gagné une magnifique opportunité de s’enfoncer dans les profondeurs de la ligue, et donc d’avoir des meilleures probabilités le soir de la lottery. Une déception de plus dans cette fin de saison.

La tanking est plus qu’annoncé. Avoir trois premiers quart-temps accrochés, et un score de 72 à 71 en faveur des Knicks à l’entame du 4ème, les Pistons ont totalement renoncé à se battre pour la victoire. Sans manquer de respect a l’équipe du Madison Square Garden, leur capacité à mettre un gros run pour finir un match n’est pas ce qui vient en premier à l’esprit quand on pense à eux, d’autant plus avec leurs résultats actuels qui sont semblables à ceux des Pistons. Un preuve supplémentaire que Detroit ne joue plus rien en cette fin de saison, et qu’un bon placement à la draft est le seul but recherché.

« On s’est battu vraiment dur la nuit denière. On essayait de se remettre du match contre Utah. Et cette nuit, tout le monde essayait de trouver un moyen de rentrer ses tirs. C’était une de ces nuits où ça ne rentre pas. En tous cas, pas de notre côté. » Langston Galloway

« Nous étions dans la boue. Nous jouions dans la boue. Les coachs sont toujours là, à prôner la vitesse de jeu. Le back-to-back aurait pu nous servir d’excuse, entre autre, mais cela fait partie de la NBA. » Dwane Casey

Depuis le départ de Drummond, la présence au rebond est vraiment inquiétante dans la raquette du Michigan : 51/35 pour les Knicks dans ce secteur de jeu ce soir. Un vrai coup dur d’autant plus que personne, hormis Wood, ne semble vraiment capable de s’imposer réellement dans ce secteur. Le manque de meneur est aussi cruellement ressenti. Entre le départ de Jackson et la blessure de Rose, c’était un duo Mykhailiuk/Brown qui alternait ce soir. Certes, leur vision du jeu est convenable, mais ce sont pas dans ces conditions qu’ils sont attendus.

« Bruce essaye. Ce n’est pas sa faute. Dans cette ligue, si vous n’êtes pas un meneur, si vous essayer d’en devenir un, c’est vraiment difficile. Bruce essaye de mener les picks-and-rolls, de faire les bonnes passes, mais c’est difficile. (…) Chaque joueur blessé manque à l’équipe. On ne peut pas compter sur les absents, se dire ce qu’il se serait passé s’ils avaient été là. Ceux qui sont présents, sur le terrain, doivent être présents et faire leur travail. » Dwane Casey

Rien d’autre à rajouter, si ce n’est la tristesse offensive de l’équipe, avec seulement deux joueurs au dessus des 10 points, Brown (16pts) et Wood (22pts). La prochaine défaite dans la nuit de mercredi à jeudi, contre les 76ers.

Source image : Detroit Pistons.

Laisser un commentaire